Home Le billet de Michèle Kissimmee à Disney

Kissimmee à Disney

1057
0
SHARE

 
 




Kisseemee1234D’Allendale à Kissimmee

Kissimmee a été fondée au milieu du XIXe siècle sous le nom d’Allendale. Le nom actuel date de 1883, date à laquelle la ville a été incorporée.

Le tourisme s’est beaucoup développé après l’ouverture de Disney World, situé à proximité, en 1971. Quelque 4,5 millions de touristes envahissent chaque année mini-golfs, parcs aquatiques, pistes de karts, motels, centres commerciaux et parcs d’attractions.

Le chantier naval de Kissimmee est responsable de la construction de la plupart des bateaux à vapeur de la région. Le chemin de fer sud de la Floride, la ligne de Sanfordm passe vers Kissimmee, faisant de la ville sur le lac Tohopekaliga une plaque tournante du transport vers le centre de la Floride.

C’est à Kissimmee que DisneyWorld est installé. La ville fait les choses d’une façon légèrement moins criarde qu’Orlando, étant donné son caractère de ville confortable et ses origines de ville de bétail.

L’élevage reste une partie importante de l’économie locale jusqu’à l’ouverture à proximité de Walt Disney World en 1971. Après cela, le tourisme et le développement supplante l’élevage du bétail dans une large mesure, mais les ranchs de bétail continuent de fonctionner à proximité, en particulier dans la partie sud du comté d’Osceola.

Le 13 août 2004, l’ouragan Charley traverse Kissimmee avec des vents de plus de 100 miles par heure, les maisons et les bâtiments dommageables, renversant des arbres et coupant l’alimentation électrique de la ville entière. Kissimmee Utility Authority rétablit le courant à 54 % des habitants dans les 72 premières heures ; 85 % ont été restaurées en une semaine. Le service a été rétabli pour tous les habitants le 28 août. Trois semaines après l’ouragan Charley, la région a été frappée par l’ouragan Frances, suivie par l’ouragan Jeanne trois semaines plus tard.

Les ventes aux enchères de bétail et les rodéos font en fait toujours partie de la vie du district historique du centre ville. Des randonnées à cheval, une ferme d’animaux familiers et un parc historique sans façon révèlent ce tempérament sans prétention, bien que des centres touristiques à thème pour les familles, des parcs aquatiques et autres centres hyperactifs partagent ces lieux.

Encore plus loin des attractions au cœoeur d’Orlando, des parcs, des sources, des voies d’eau pour canoë et de petites villes évoquent les origines de la région. Quelques-unes des destinations favorites, hors des sentiers battus, qui entourent la métropole, incluent la ville d’antiquités et de vélo de Mount Dora, figée dans le passé, où les résidents ont délibérément interdit aux chaînes de magasin et au développement excessif d’avoir accès à son district de boutiques au bord du lac, historique et ondulé.

Sanford, ville du fleuve St. Johns, offre des excursions romantiques sur bateau de rivière, des tours de plongée au tuba pour voir les lamantins, et l’opportunité d’observer les espèces menacées d’extinction du monde entier au Central Florida Zoological Park.

Cassadega est fameuse pour sa communauté de spiritualistes. Arrêtez-vous pour une lecture de la paume de la main et pour éprouver les vibrations étranges de la ville. Près de St. Cloud, un ancien ranch de bétail s’est transformé en éco-attraction qui incarne l’ancienne Floride. À Polk City, vous pouvez vous mettre aux commandes d’un vol de réalité virtuelle, faire un tour dans un vrai biplan ou aller voir la plus grande collection privée d’avions du monde à Fantasy of Flight [Fantaisie de Vol].

Profitez de votre séjour à Disney World pour visiter la ville.

Source: Visit Florida

Vos commentaires

SHARE
Previous articleTRANSAT l’agence souvent copiée mais jamais égalée !
Next articleOn fait le saut
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.