Home Le billet de Michèle Immigration: La loi se durcit

Immigration: La loi se durcit

509
0
SHARE


Immigration : On joue dur
Ce ne sont certes pas les manifestations des derniers jours dans certaines grandes villes américaines qui feront que les lois sur l’Immigration seront assouplies. Même si au fond, le président George W. Bush souhaiterait une amnistie pour tous, il ne peut aller contre les recommandations et contre la loi actuelle. Le dossier est chaud et controversé, même au sein du camp républicain. Aux Etats-Unis, les illégaux sont nombreux. On estime que le pays compte 12 millions d’illégaux. 12 millions de personnes qui travaillent au noir ne paient aucun impôt mais qui demanderaient pas mieux que d’en payer pour enfin faire partie des Etats-Unis et vivre normalement au lieu d’être toujours assis entre deux chaises.

Après les rassemblements de Phoenix en Arizona, d’Atlanta en Georgie, de Los Angeles en Californie, les esprits s’échauffent, mais rien ne semble se faire pour adoucir la loi sur l’Immigration. Bien au contraire. La Chambre des représentants prévoit la construction de clôtures sur un tiers de la frontière entre les États-Unis et le Mexique et les Etats-Unis et le Canada, et des sanctions très sévères pour les employeurs embauchant des immigrants clandestins. Si cette loi est adoptée, vivre illégalement aux USA sera alors un crime passible de prison.

Par contre, George Bush se range du côté des chefs d’entreprise qui souhaitent que la loi permette à des immigrants de rester au pays et de travailler pour une période déterminée. Les travailleurs visés sont ceux oeuvrant surtout dans le domaine de l’agriculture, de la restauration et du tourisme. Selon M. Bush, ce programme permettrait d’associer légalement des travailleurs étrangers volontaires à des employeurs américains afin de remplir des emplois dont ne veulent pas les Américains. Aucun Américain ne veut passer des heures dans les champs des agriculteurs à cueillir des tomates et des patates. Surtout pas à 5.50$ l’heure.

Les républicains reconnaissent qu’il faut modifier les lois sur l’Immigration mais s’opposent farouchement à un permis de travail temporaire. La majorité des Américains ne veut rien savoir d’un illégal et sobt prêts à le dénoncer aux autorités à la moindre occasion. Pour plusieurs, les illégaux sont des profiteurs et des voleus de jobs.

D’autres républicains, dont Bill Frist, chef de la majorité au Sénat, considèrent que les préoccupations relatives à la sécurité nationale doivent conduire à une réforme des lois sur l’immigration. Hostile à l’idée d’un permis de travail temporaire, M. Frist préconise un renforcement des contrôles frontaliers et un durcissement de l’arsenal répressif contre les clandestins et ceux qui les emploient.

Appuyé par les syndicats, le chef de la minorité démocrate au Sénat, Harry Reid, a averti qu’il userait de tous les moyens législatifs pour faire obstacle au projet de loi.

M. Bush rappelle que si l’Amérique est une nation d’immigrants, elle est également une nation de lois. Les lois doivent être réformées mais tout ça ne se fera pas demain matin et il faut le consentement de la majorité.

On compte 2.5 millions d’illégaux en Floride seulement…


SHARE
Previous articleVisitons les sympathiques Tardif
Next articleLes 80 ans de Jean-Paul Félicitations Micheline Les vacances de Pierre Taillon
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.