Home La blague du jour Faut se débrouiller – Les secrets du cybersexe

Faut se débrouiller – Les secrets du cybersexe

930
0
SHARE

Rita, une blonde, arrive à la maison et s’écrase sur le fauteuil, dans le salon.
– Hé bébé, qu’est-ce que tu as. Tu es complètement défaite…
– Oui, j’ai perdu ma job. J’ai droit à deux mois de salaires. Rationalisation qui disent.
– Maudit. On n’arrivera pas à payer l’hypothèque et la location du Jeep avec juste mon salaire.
– Tu sais bien que je ne peux pas trouver autre chose. Que c’était une faveur de Monsieur Gouin…
– Bon. Faut pas perdre une minute. Tu vas m’écouter et faire la seule chose raisonnable.
– Quoi mon trésor?
– Tu vas travailler sur la rue. Pas souvent. Et je vais t’accompagner et te protéger.
– Je veux bien mais comment on fait ça?
– Demain on va dans les boutiques et les Sex Shops pour acheter les vêtements nécessaires.

Le vendredi soir suivant, ils sautent dans le Jeep et filent vers la rue Sherbrooke, près du Stade olympique.

– On va commencer dans ce coin là, mes chums m’ont dit qu’il n’y a pas trop de filles, donc pas trop de bums.
– Parfait mon trésor.
Juchée sur ses talons, mini jupe et les seins éloquents, les cheveux bouclés, elle fait du pouce. Quelques minutes plus tard, une voiture arrête. L’homme descend sa vitre électrique.
– C’est combien?
– 100$
– Trop cher, il y a plein de filles à 30$
– Oui mais moi, je suis la plus cochonne.
– Allons-y pour 50$
– Minute, je vais demander à mon mar…, pardon, à mon ami.

Elle file vers son mari et lui raconte le problème.
– Ouais, on ne peut pas le laisser aller. Vas-y pour 50$ mais un blowjob seulement. Elle retourne vers la voiture.
– OK pour 50$ mais une fellation seulement.
– Parfait. Allez, monte.

Elle se glisse sur le siège avant pendant qu’il sort son pénis. Rita, devant le sexe de l’homme, reste interdite. Elle tend la main et le caresse doucement, presque religieusement. Ce n’est pas un pénis, mais un glaive de chair.
– Un instant monsieur, je sors une minute. Surtout, ne partez pas. Je reviens. Ne bougez pas!!!
Interloqué, notre homme décide d’attendre… Elle marche à toute vitesse vers la Jeep.
– Albert, peux-tu me prêter 50$!!!!!!!
Léo Loranger


Découvrez tous les secrets du cybersexe