Home Flash floride Marcelle à TQS Hôtel en faillite Gaz: $4 le gallon Les gangs...

Marcelle à TQS Hôtel en faillite Gaz: $4 le gallon Les gangs de rue Plaintes à Dania Beach

842
0
SHARE







Marcelle Poirier à TQS
L’avocate francophone bien connue en Floride Marcelle Poirier, accordait une longue entrevue à l’animateur Michel Gauthier dans le cadre son émission d’affaires publiques Gauthier présentée tous les jours à 12h30 à l’antenne de TQS la semaine dernière.

Diplômée de l’Université de Miami et établie à Miami depuis une vingtaine d’années, Marcelle se spécialise en immigration. Mercredi dernier à l’émission de Gauthier, elle a longuement parlé d’immigration, de services bancaires en français et des banques canadiennes installées en Floride et bien sûr, d’immobilier puisque les Canadiens sont de plus en plus nombreux à investir dans ce secteur économique depuis que la crise immobilière frappe très fort et que le prix des maisons a chuté dramatiquement.

Marcelle qui a également des bureaux à Montréal à la La Maison de la Floride depuis deux ans, rencontre ses clients deux fois par mois. Originaire de Québec, elle connaît bien la clientèle francophone et québécoise et peut la conseiller judicieusement.

Pour voir ou revoir Marcelle à Gauthier Cliquez ici.

A noter qu’elle signe la chronique sur l’immigration dans notre magazine depuis octobre 2000. Bureau à Montréal: 514-843-0006

Hôtel en faillite
Banquiers et prêteurs tentent de mettre la main sur le Royal Palm South Beach Resort, un hôtel en bordure de mer situé au 1545 Collins Avenue à Miami Beach. Ils accusent les actionnaires d’avoir oublié d’effectuer les paiements sur un prêt de 25 M$ et demandent aux huissiers de faire cesser toutes les activités de l’hôtel de 417 chambres.

Selon le Miami Herald, on assiste ici, à une autre saga judiciaire sur les hôtels et les proprios qui ne remboursent pas les hypothèques. En 2005, les proprios, Mitchell et Falor ont emprunté 25 M$ pour acheter l’hôtel payé 128 M$ à l’époque. Mitchel et Falor ont de sérieux problèmes financiers et prétendent que l’hôtel ne rapporte pas malgré sa situation géographique privilégiée, soit à South Beach, l’un des quartiers les plus branchés du monde. Situé à deux pâtés de maisons de Ocean Drive, cet hôtel est à moins d’un kilomètre du mail piétonnier Lincoln Road et à moins de deux kilomètres du centre des congrès et du Bass Museum of Art.

Les clients peuvent profiter de la plage adjacente ainsi que de deux piscines extérieures, d’une aire de conditionnement physique, d’un jeu d’échecs géant, d’une table de ping-pong et d’une aire de jeu pour les enfants. Les 417 chambres non-fumeurs au décor contemporain sont dotées d’un téléviseur de 27 pouces avec chaînes spécialisées, d’un lecteur de disques compacts, de deux téléphones multilignes, d’un coffre-fort et d’un accès Internet sans fil gratuit. Le valet parking est à 39$ par tranches de 24 heures

Les paiements sont en retard depuis juillet 2007.

Gaz : 4$ le gallon
Plusieurs Américains reconsidèrent leurs vacances. Le gaz va grimper à $4. le gallon d’ici quelques semaines et pourrait même grimper à $5. dans quelques mois. A ce prix, il n’est certes pas question d’aller bien loin en vacances.

C’est le Département de l’Energie qui a informé les citoyens des nouvelles hausses cette semaine. Dans son rapport mensuel, il avance également que la consommation dans son ensemble des produits du pétrole chutera de 90 000 barils par jour en 2008. Il avait précédemment indiqué qu’elle augmenterait quotidiennement de 40 000 barils. Le gouvernement avait auparavant estimé que les prix de l’essence grimperaient non loin d’un sommet de 3,50 $ US le gallon américain, bien que des analystes aient prédit un prix maximal beaucoup plus élevé.

Un gallon américain équivaut à 3,78 litres.

Les gangs de rue
Ca dure depuis quelques mois déjà. La violence contre les Haïtiens ne peut passer inaperçue. A Miami dernièrement, trois Haïtiens ont été tués par des gangs de rues. Ils se sont fait tirer à bout portant par de véritables snipers.

Le phénomène des gangs de rue est de plus en plus présent et ça dans toutes les grandes villes, mais à Miami, on poursuit surtout les Haïtiens. La police enquête.

Plaintes à Dania
Les citoyens de Dania Beach multiplient les plaintes à l’aéroport de Fort Lauderdale-Hollywood. Ils ne peuvent tout simplement plus endurer le bruit des jets depuis que la nouvelle trajectoire est en vigueur. Les bruits et la poussière que laissent les avions sur les meubles de patio ou le plancher du salon si jamais la fenêtre est ouverte. Et ça ne va pas aller en s’améliorant. En empruntant la nouvelle trajectoire sud, soit directement vers Dania, les avions ne peuvent faire autrement que d’empester la vie des citoyens et au nombre d’avions qui décollent à l’heure, c’est insupportable. Les citoyens se plaignent, leur maison aurait perdu beaucoup de valeur et serait impossible à vendre. Selon le comité, les acheteurs ne se bousculent pas aux portes.

Mais, ils ne se plaignent pas uniquement du bruit et de la poussière. Ils accusent les avions de polluer l’air et à une époque où l’environnement est la principale préoccupation des citoyens du monde entier, ils n’ont sans doute pas tort.

A quoi servent toutes les campagnes publicitaires et les conférences sur l’environnement si les avions décollent dans notre cour?

Volée et violée
A Delray Beach, une femme de 79 ans s’est non seulement fait voler dans sa maison, mais le voleur l’a violée. Ca s’est passé au Lake Court Del-Ida Park dans le quartier historique et aucun voisin n’a eu vent de l’histoire. Ce n’est que beaucoup plus tard, alors qu’on ne voyait pas la dame pendre sa marche quotidienne du matin qu’on alors cru que la dame pouvait être malade et ont contacté le 911.
Dans sa chambre, étendue sur le plancher et fort perturbée, la dame pleurait à chaudes larmes. Elle a déclaré que les incidents avaient eu lieu en pleine nuit alors qu’elle dormait.
Les autorités sont à la recherche du voleur violeur.
Criminalité à la hausse
Alors qu’on croyait à une importante baisse du taux de criminalité en Floride ces derniers mois, voilà que le phénomène est en recrudescence. Pour la première fois, le taux de criminalité en 2007 a grimpé de 6.4% dans les comtés de Broward et Palm Beach. Les experts en criminalité attribuent cette hausse au phénomène des gangs de rue et à la drogue.

Commentaires
Un must à votre agenda Showbiz
Votre horoscope