Home Clin d'oeil vidéo Par Richard johnson Ouvrez grand les yeux!

Ouvrez grand les yeux!

1119
0
SHARE

Ouvrez grand les yeux!
Vacances. Soleil. Plages. Golf. Croisières. Shopping. Faible taxe de vente… et depuis 2008, des propriétés pas chères. Vive la Floride. Les USA. La belle vie. Mais que se cache-t-il derrière cette carte postale radieuse ? C’est le calme avant la tempête. Les Américains vivent le prologue d’un drame terrible. Voilà la plus grande puissance du monde qui s’agenouille, épuisée par ses guerres en Irak et en Afghanistan, la lutte contre le terrorisme, et une dette de 14 000 milliards de dollars qui gonfle de 9 milliards… par jour! L’économie piétine, le chômage se maintient obstinément au dessus de 9%, et les dépenses militaires hallucinantes saignent le pays. Le Pentagone a un budget de 688 milliards de dollars, soit la moitié des dépenses militaires mondiales. En mai dernier, un nombre record de 45,8 millions d’Américains, presque 15% de la population, recevait des coupons alimentaires. Le programme de coupons alimentaires (Food stamps) aide les personnes à faible revenu à acheter de la nourriture.

Pendant ce temps, les politiciens, les yeux rivés sur les élections de 2012, s’engueulent, et ne font rien. Dans moins de dix ans, les USA vont dépenser plus pour payer les intérêts sur la dette que pour la Défense. Attention! On parle ici du paiement des intérêts, pas un cent de remboursement. Les USA vont alors payer plus en intérêt, que ce que la Chine, la Grande-Bretagne, la France, la Russie, le Canada, l’Allemagne, l’Arabie saoudite, l’Inde, l’Italie, le Brésil, l’Australie, l’Espagne et la Turquie dépensent ensemble pour leurs dépenses militaires. Le Congressional Budget Office prévoit que le paiement des intérêts grimpera de 9% des revenus du gouvernement aujourd’hui, à 36% en 2030, et 58% en 2040. Les Américains devront-ils bientôt, comme la Grèce aujourd’hui, couper dans les pensions des fonctionnaires, des policiers, des pompiers, des militaires et réduire les salaires de 20%? Après les prochaines élections présidentielles, on doit s’attendre à des coupures féroces, et à des hausses de taxes importantes. Mais il y a quand même le soleil et la mer. Passez un bel hiver.

Texte : Richard Johnson
Carrefour Floride, édition nov 2011
Montage Yvonne Courage