Home À la Une! Freda: de la réalisatrice haïtienne Gessica Généus

Freda: de la réalisatrice haïtienne Gessica Généus

0
Freda: de la réalisatrice haïtienne Gessica Généus

Un film qui a réussi à donner une envie incontrôlable de connaître plus intimement la culture haïtienne, si belle, toutefois qui semble toujours si éloignée, souffrante du mal qui a tant de misère à disparaître à tout jamais. Mais une chance qu’il y a des personnes passionnées et qui continuent de croire en l’avenir du pays.

Freda est un film dramatique de la réalisatrice haïtienne Gessica Généus, sorti en 2021. C’est une coproduction entre Haïti, le Bénin et la France.

Synopsis: Freda habite avec sa mère et sa sœur dans un quartier populaire de Port-au-Prince. Face aux défis du quotidien en Haïti, chacune se demande s’il faut partir ou rester. Freda veut croire en l’avenir de son pays.
C’est le premier long-métrage de Gessica Généus, après avoir réalisé un premier documentaire sur sa mère. Le film s’inscrit dans un projet féministe.

Il s’ouvre sur le cauchemar récurrent de Freda à la suite du viol qu’elle a subi de la part d’un compagnon de sa mère. Sur fond de manifestations contre la corruption et de fusillades, cette famille sans père survit autour de Jeannette mère affectueuse et cynique, agressive et désarmée. Elle se réfugie dans un culte évangélique orchestré par un pasteur blanc qui a tout d’un charlatan. Elle pousse sa fille aînée Esther à utiliser sa beauté et sa peau claire pour fréquenter des hommes riches. Elle voit d’un mauvais œil sa fille cadette Fréda suivre des études en anthropologie à l’université. Elle met de l’argent de côté pour permettre à son fils Moïse de partir pour le Brésil. Cette mère à la fois bonne et mauvaise incarne l’impossibilité pour les femmes haïtiennes de vivre dignement dans cette société patriarcale, corrompue et raciste : plus on est clair de peau, et plus on peut accéder au pouvoir et à l’argent.

Paroles de la réalisatrice:
« Je voulais avant tout faire exister un point de vue féminin sur la société haïtienne… l’analyse de la situation de notre pays est monopolisée par les hommes… Dans une société aussi patriarcale que la nôtre, les femmes ne sont pas en haut de l’échelle. Il y a donc un silence qui leur est imposé tant au niveau de la sphère publique que dans le quotidien. Mon film fait écho à ce que j’ai vécu en tant que jeune femme dans ce pays… Les hommes disparaissent et ont le droit de le faire. Ils ont le droit d’aller ailleurs, d’exister ailleurs. Alors que la femme est comme dans un étau et doit vivre là. »

Distribution:

Cantave Kervern : Moïse
Paula Clermont Péan : Marlène

 

Succès et Réussites:

En juin 2021, le film a été sélectionné pour concourir dans la section Un certain regard au Festival de Cannes 2021.

Il a été sélectionné comme l’entrée haïtienne du meilleur film international à la 94e cérémonie des Oscars.

En octobre 2021, il a reçu le prix étalon d’argent lors de la 27e édition du FESPACO au Burkina Faso.

Voici un aperçu:

Autres références

Leslie Dalencour (aka Boom Boom) présente: Chercher l’artiste « Freda »

 

Bon visionnement!

Previous article Ma vue baisse
Next article La veuve
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride +de 7millions de hits du 1er au 30 mai 2018 300 610 visiteurs uniques 1 220 570 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Danila Courage (pour Yvonne Vigneau) 514-690-1505 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: [email protected]