Home Yvonne Courage Denyse Chartrand meurt à l’âge de 82 ans

Denyse Chartrand meurt à l’âge de 82 ans

1071
0
SHARE

La famille recevra les condoléances au :

Complexe Funéraire Goyer Ltée
105 boul. Desjardins Est
Sainte-Thérèse, (450) 473-5934

Le dimanche 2 décembre de 10h à 12h et de 14h à 17h. Une réunion de prières aura lieu ce même jour à 17h à la chapelle du complexe.

Vos marques de sympathie peuvent se traduire par des dons à la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.



Adieu Denyse Chartrand

Denyse Chartrand, fondatrice et ancienne présidente du journal Le Soleil de la Floride  est décédée le 25 novembre 2018 à Rosemère à l’âge de 82 ans. Elle laisse dans le deuil ses enfants Ginette, Françoise et Jean-Yves. ses deux petits enfants  Zakary et Audrey, ses soeurs Fleurette et Francine, son frère Jean Pierre et ses amis(es) de la Floride.

Un peu d’histoire…

Le 24 février 2011, des personnalités francophones de toutes provenances ont rendu un vibrant hommage à Madame Denyse Chartrand, fondatrice du Soleil de la Floride et du Canada Fest.

Nous étions près d’une centaine de personnes réunies  à Dania Beach afin de souligner son travail ardu, son dévouement et son implication sociale dans la communauté francophone.

C’était écrit dans le ciel, en 1984, Jean Laurac vient s’établir en Floride avec sa TOUTE BELLE !

Denyse Chartrand a mis pour la première fois les pieds en Floride en 1973. Elle y a passé 6 mois… L’année suivante, survient la rencontre avec Laurac :
« Je pensais que c’était pour un soir, ce fut pour la vie », nous dit Denyse. Qui continue à visiter et parfois habiter la Floride. Jusqu’à ce qu’en 1983, les deux décident de fonder un journal. Le grand jour : 18 août de cette année là.

Au Desert Inn, Guy Lévesque collabore en offrant une suite pour Le Soleil. Denyse est en Floride à vendre de la publicité, Jean écrit les textes et édite de Montréal. Mais il passe de plus en plus de temps dans l’État du soleil et, c’était écrit dans le ciel, en 1984, il vient s’établir avec sa Denyse.

En plus d’être la fondatrice du journal Le Soleil de la Floride le 18 août 1983 avec Jean Laurac et Jean Paul Lauzier, ils ont fondé  le Canada Fest en partenariat avec la ville de Hollywood. À cette époque le CanadaFest c’était grandiose et les plus hautes instances étaient conviées à un cocktail dinatoire des plus réussi. Des artistes de renoms étaient au rendez-vous, on ne refusait pas une invitation de Denyse Chartrand, la Tigresse de la beach. Le groupe accueillera les Snowbirds québécois par milliers et leur offrira des spectacles enlevants réunissant des artistes connus et d’autres à découvrir mais qui ont tous une chose en commun, le goût de la fête!

 La publication du soleil de la Floride et l’engagement du couple ont exercé une grande influence sur le fait français en Floride. De partout dans la francophonie, on les contactait lors d’événements ou d’incidents impliquant des francophones.

Le couple va faire du Journal de la Floride une affaire unique dans les annales.

À son maximum, le tabloïd comprenait jusqu’à 280 pages comprimées dans 4 sections différentes. Dont ma propre section «Le Soleil de la Floride dans les Iles de la Caraibes» que je produisait avec le regretté journaliste André Robert.

Pour les personnes très impliquées au sein de la communauté francophone, Denise Chartrand organisait un gala et remettait le « Trophée Soleil »  trophée mérité pour leur effort et leur dynamisme au sein de la communauté francophone en Floride. Aussi loin que je me souvienne parmi les récipiendaires, Mariette Godbout, Pauline Grenier, Natbank (Feu Raymond Gélinas), Desjardins Bank (Jean Héon), Larry Behar, Richard Motel, Dr Lévis, Feu Mariette Miller et des dizaines d’autres.

Denise Lefebvre, ex-présidente du club Richelieu de la Floride, témoigne sa reconnaissance et son amitié à Denyse Chartrand lors de la remise du Trophé Richelieu…Denise Lefebvre nous rappelle l’époque du film La Florida…
Tourné en 1993 sur la plage de Hollywood, les habitués de la Floride ont reconnu non seulement la plage, mais les gens et sachez que la grosse Cadillac que vous voyez dans le film est celle qui appartenait à sa bonne amie Diane Morin, propriétaire du restaurant La Gaspésienne lequel était situé sur la plage à l’époque. Le Motel Ginette appartenait à Renée Chevalier et son mari. On voit également des gens que toute la Floride connaît et dont la plupart des figurants furent référés par Denyse Chartrand…

Pendant des dizaines d’années, Denyse a reçu une centaine d’amis, artistes, clients, musiciens pour un cocktail en début de janvier et pour un barbecue tous les 24 juin. C’était devenu une tradition fort appréciée de tous. Des grands noms de nos artistes québécois étaient présent ; Céline Dion, Ginette Reno, Claude Valade, Denise Filiatrault, Pier Béland, Robert Lagacé, Paolo Noël, Richard Huet, Evan Joanness, Muriel Millard, Michel Louvain, Gilles Latulippe, Danielle Ouimet, Serge Laprade, René Simard, Anik De Luk, Tony Langelier, Louise Bardier, Gérard Vermette, Jen Roger, Minimum, Ti-Gus et Ti Mousse, le fondateur d’Écho Vedette André Robert et plusieurs autres. 

 

 Elle aimait et aidait beaucoup les artistes, mais ce qu’elle aimait et chérissait le plus, ses enfants, en voyage en Guadeloupe et en Martinique elle m’en parlait… ses trois enfants, Christiane, Ginette et Jean-Yves.

Denyse Chartrand, Jean Pierre Crest, directeur du Meridien de Guadeloupe et Yvonne CourageJe connais Denyse depuis 1992, je peux vous dire qu’à l’époque, on était toutes les deux belles, jeunes, en forme, en santé et qu’on donnait pas notre place quand venait le temps de nous payer une petite bouffe au resto, Une vieille amitié laquelle ne s’est jamais démentie malgré des petites prises de bec bien légitimes.

Denyse Chartrand, voilà une femme qui aura marqué d’une pierre blanche la petite histoire de la Floride du sud.  Cette femme de courage, explosive et d’une grande générosité, ne laissait personne indifférent. «Forte en parole », ses actions auraient pu parler d’elles-mêmes. Mais pour réussir en Floride, il fallait brasser la cage.

Jean Laurac décède le 6 avril 1998, Denyse vend le soleil de la Floride le 24 décembre suivant. Adieu Denyse!

Elle adorait la chanson Si demain de Carolyne Jomphe

Texte Yvonne Courage
Photos : Archives  Destinationsoleil.info
SHARE
Previous articlePARKOUR AND SHOOTING v1.8
Next articleMagie
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride +de 7millions de hits du 1er au 30 mai 2018 300 610 visiteurs uniques 1 220 570 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: passionfloride@gmail.com
Translate »