Home Le Saviez-vous? Procès de Ghislaine Maxwell : une victime raconte son agression sexuelle

Procès de Ghislaine Maxwell : une victime raconte son agression sexuelle

300
0
SHARE
« Jane » avait 14 ans quand Ghislaine Maxwell l’a approchée pour la première fois : au procès à New York de l’ancienne compagne du milliardaire américain Jeffrey Epstein, accusé de crimes sexuels mais décédé, une témoin clé de l’accusation a raconté mardi comment le couple l’avait abordée puis amadouée avant d’abuser d’elle.

Au deuxième jour de ce procès devant le tribunal fédéral de Manhattan, où l’ex-mondaine britannique née en France encourt la prison à vie pour trafic sexuel, cette victime, dont l’anonymat était protégé, a décrit l’emprise du couple sur sa vie d’adolescente il y a 27 ans.

Première des quatre témoins citées par les procureurs, elle a aussi accusé Ghislaine Maxwell, 59 ans, d’avoir été présente et parfois participé aux agressions sexuelles commises par Epstein.

J’étais figée par la peur […], j’étais terrifiée et je me sentais dégoûtante. J’avais honte, a-t-elle expliqué, pleurant plusieurs fois durant son témoignage.

Ghislaine Maxwell aurait aidé le prétendu prédateur sexuel Jeffrey Epstein à piéger des adolescentes.

PHOTO : GETTY IMAGES / PATRICK MCMULLAN

Ghislaine Maxwell l’avait abordée pour la première fois en 1994, près d’une colonie de vacances artistique dans le Michigan, alors qu’elle mangeait des glaces avec des amis.

Rapidement, Epstein s’était joint à eux. Le couple, après s’être intéressé aux activités artistiques de Jane, lui avait demandé son numéro de téléphone, car l’adolescente vivait le reste de l’année à Palm Beach, en Floride, où le milliardaire américain avait une résidence.

À l’époque, la jeune fille avait perdu son père neuf mois plus tôt d’une leucémie et vivait avec sa mère et ses frères dans une maison prêtée par des amis.

De retour en Floride, Epstein avait invité la mère de Jane à prendre le thé, multipliant les compliments sur les talents artistiques de sa fille et se présentant comme un possible soutien financier, a-t-elle raconté à la cour.

Puis, elle a commencé à aller seule dans la villa de Jeffrey Epstein, qui lui donnait de l’argent pour sa mère, tandis qu’à d’autres moments, Ghislaine Maxwell l’emmenait au cinéma ou faire du magasinage.

Un jour, alors qu’elle n’avait encore que 14 ans, Jeffrey Epstein a juste pris ma main et m’a dit de le suivre, a-t-elle raconté à la cour, avant de décrire des abus sexuels.

Les fois suivantes, lorsque Ghislaine Maxwell était présente, elle agissait comme si c’était normal, en lui montrant notamment comment Jeffrey voulait être masséJane se souvient avoir voyagé environ dix fois avec le couple.

L’accusée se dit innocente

Ghislaine Maxwell, fille du magnat des médias Robert Maxwell décédé en 1991, est accusée d’avoir recruté des jeunes filles mineures de 1994 à 2004 et les avoir mises à disposition d’Epstein, à des fins sexuelles.

Elle qui gravitait dans le jet-set et les milieux mondains, fréquentant les célébrités et les riches fortunes, se dit innocente et plaide non coupable des six chefs d’accusation.

Le financier, avec lequel elle avait eu une relation et dont elle était l’une des principales collaboratrices, s’est suicidé en prison à l’été 2019 avant de pouvoir être jugé, une mort qui avait provoqué un scandale, car elle privait ses victimes d’un procès. Ghislaine Maxwell, entre-temps disparue de la circulation, avait été arrêtée environ un an plus tard.

Cliquez…

Des noms célèbres évoqués au procès

Avant le témoignage de Jane, dont le contre-interrogatoire par les avocats de la défense a commencé mardi, la cour avait entendu un pilote d’avion qui avait travaillé pendant 30 ans pour le financier décédé, propriétaire de résidences à New York, en Floride, au Nouveau-Mexique ou dans les îles Vierges.

Interrogé par l’un des avocats de l’accusée, Lawrence Visoski a répondu par l’affirmative quand on lui a demandé s’il se souvenait avoir déjà transporté dans un avion du milliardaire des célébrités comme le prince Andrew, Donald Trump et Bill Clinton, des noms déjà cités parmi les personnalités ayant fréquenté Jeffrey Epstein. Il s’est aussi souvenu de l’acteur Kevin Spacey.

Il a également expliqué qu’il n’avait jamais été témoin de comportements inappropriés à l’intérieur de l’avion. Puis il a qualifié Ghislaine Maxwell de numéro deux de Jeffrey Epstein, en assurant qu’elle se chargeait souvent de planifier les vols.

Le prince Andrew, deuxième fils de la reine d’Angleterre Élisabeth II, est poursuivi au civil à New York pour abus sexuels par une victime du milliardaire américain, des faits qu’il a toujours contestés.

Agence France-Presse

 Go-2vacations/Galaxy « Bien Sur » au baptême du MSC Seashore avec Sofia Loren