Home Le billet de Michèle Tellement beaux

Tellement beaux

902
0
SHARE








Texte: Michèle Sénécal

Tellement beaux

Ils sont beaux, gros, voraces, venimeux, spectaculaires, dangereux, hypocrites et ont envahi les côtes de la Floride par centaines cette année. Les amateurs de plongée sous-marine peuvent presque les tasser avec les mains pour se frayer un chemin dans les profondeurs de l’océan. De Palm Beach aux Keys, leur omniprésence se fait sentir. Ils se tiennent dans les coraux et guettent leurs proies.

On ne sait pas comment ils ont trouvé leur chemin, mais, selon certaines spéculations, on pense que peut-être quelques spécimens qui ont été libérés par certains aquariums, ont peut-être commencé à se propager dans ces eaux chaudes. Il existe plusieurs types de poissons lions car ils appartiennent à un certain nombre de poissons de mer toxiques des Pterois genres, Dendrochirus, Ebosia, Brachypterois ou Parapterois qu’a la famille Scorpaenidae.

Même si le Lionfish peut être spectaculaire à regarder, s’en approcher un peu trop pourrait être mortel. Ses nageoires ont des épines aussi pointues que des aiguilles qu’ils utilisent pour injecter un venin puissant sur leurs prédateurs. C’est avec son venin qu’il capture sa proie et ce même venin laisse des conséquences très douloureuses comme de sérieuses difficultés respiratoires, des nausées et parfois la mort. Hypocrites, ils peuvent se cacher dans les coraux et attendre des heures. Il guette sa proie et veut manger. Lorsqu’il y arrive, il ne mangera que pour sa faim. Jamais plus. Dès qu’il est repu, il retourne dans ses grottes souterraines. Le lionfish adulte peut peser jusqu’à 6 livres et sa durée de vie est de 15 ans. C’est un poisson comestible, mais il est surtout apprécié dans les aquariums.

Depuis quelques années, la Floride est assez préoccupée par le phénomène. Par le passé, on pouvait en voir quelques uns, mais ils n’étaient pas légion. Cette année, ils sont là par centaines et font des ravages. Ils avalent tout ce qu’ils trouvent poissons comme coraux. Du même coup, le département de l’Environnement est au travail. Leur présence est néfaste pour l’éco-système sous-marin et leur prolifération cause de sérieux problèmes de santé.

Amateurs de plongée, soyez prudents !

 

Vos commentaires



SHARE
Previous articleAu Monaco – Café des Artistes P.1
Next articleCadeau de Noël
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.