Home Le billet de Michèle Shopping de luxe

Shopping de luxe

1035
0
SHARE







Shopping à Bal Harbour
On a surnommé Bal Harbour, le Village. Beau, chic, élégant, un tantinet snob, Bal Harbour est une splendeur en soi.

C’est à ce Village que les grands de ce monde logent. Le Village est petit, mais le centre commercial à lui seul vaut le coup d’œil. C’est là qu’on peut faire du shopping sans argent et sans carte de crédit à condition d’être parmi les grands de ce monde, donc d’être connus et reconnus.
Les prix sont exorbitants, la marchandise de grande qualité, portant la griffe des couturiers les plus réputés du monde. A Bal Harbour Shops, un nom vaut de l’or.
Situé à quelques minutes de Haulover Beach, la plage des nudistes, Bal Harbour se targue, à tort ou à raison, d’avoir la plus belle plage de la Floride et de très bonnes infrastructures.

Bal Harbour n’est pas l’endroit touristique le plus couru de la Floride. Les habitants du Village, bien que fort accueillants, sont très sélectifs quant au choix de leurs voisins. Ces derniers doivent posséder un compte de banque bien garni et des souliers vernis.

Bill et Hillary Clinton adorent Bal Harbour. La reine Noor de Jordanie y possède un condo de même que l’ex-femme de Pierre Trudeau, Margaret Sinclair. Madame Sinclair a cependant vendu le sien il y a deux ans.

Céline Dion fait son shopping aux Bal Harbour Shops. C’est là qu’elle a acheté la layette de son fils René-Charles.
Dans son sillon, les Rosie O’Donnell, Bill Clinton, Cindy Crawford, Jennifer Aniston, Brad Pitt, Tom Cruise, Julio Iglesias
Ils sont tous là pour les griffes signées Armani, Tiffany, Van Cleef, Calvin Klein, Dior, Versace, etc. etc.

Le rêve et l’argent.

Bal Harbour Shops
9700 Collins Avenue
Bal Harbour, FL 33154, USA
305.866.0311




SHARE
Previous articleSalut Poirier
Next articleRascal House fermé Trafic humain Goodbye retraite Key West Aquarium Hausse du pétrole Les Haïtiens contestent
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.