Accueil Le billet de Michèle Boomers au CHSLD

Boomers au CHSLD

286
0
PARTAGER








Boomers au CHSLD
La première vague de baby-boomers est maintenant à la retraite et fidèle à ses convictions et ses vieilles habitudes, continue de fumer son petit joint régulièrement. Si les aînés n’ont jamais abandonné le gin tonic, les plus jeunes tiennent mordicus à leur joint de pot.

Et, c’est le joint entre le pouce et l’index qu’ils arriveront dans ce qui était autrefois les hospices mais qui sont devenus des résidences, homes retirement, CHSLD, maisons de retraite ou de repos. Ils sont plus actifs que jamais, plus fortunés, plus instruits et beaucoup moins conventionnels. Ils ont renoncé à la cigarette, la pipe et le cigare, mais ils ne renonceront jamais à leur petit joint. Ils prennent beaucoup moins de médicaments que les aînés, ayant une confiance aveugle en leurs herbes fraîches bien entretenues dans leur salon.

Selon une enquête conduite par Statistiques Canada, présentement, l’alcool est la substance psychoactive que les gens de 65 ans consomment le plus couramment. L’enquête canadienne sur l’alcool et les médicaments signale que l’utilisation des tranquillisants,somnifères et antidépresseurs d’ordonnance chez les Canadiens augmente avec l’âge, et que 27,4 % des personnes de 65 ans ou plus utilisent au moins un médicament. C’est bien connu, après 65 ans, prendre un petit coup est devenu un crime de société.

Il existe, selon les études, un lien étroit entre les problèmes reliés à la toxicomanie et les taux élevés de dépression et de suicide chez les personnes âgées. Bon nombre d’aînés sont isolés après avoir perdu un conjoint, subi des problèmes d’ordre financier de l’abus de la part des membres de leur famille. En plus de problèmes de toxicomanie et de dépression, les futurs aînés pourraient éprouver de nombreuses difficultés sur le plan des activités quotidiennes, telles que les habiletés domestiques, les soins personnels, le transport et le shopping.

Les directeurs des maisons de retraite sont sur un pied de guerre. Comment accueilleront-ils tous les potteux ou les sniffeux du Québec? Habitués à faire face à la musique quand il s’agit des problèmes énumérés plus haut, ils n’ont aucune idée de ce qu’ils feront avec le baby-boomers qui envahiront les centres d’accueil, petit joint au bec, cellulaire en poche, ordi à la main et verre de blanc pas trop loin.

Si les conditions sont gagnantes, le party risque de durer longtemps. Les baby-boomers, c’est bien connu, ont la couenne dure. Sont pas tuables.

Showbiz
Impensable de commencer la journée sans lire SHOWBIZ.

Des petites nouvelles juteuses sur le merveilleux monde des artistes et de la télévision. Ne ratez pas ça, c’est pour vous qu’on fait ça tous les jours.

Vos commentaires



PARTAGER
Article précédentNeil Z chex Kerry’s by the sea
Article suivantLancement de la Carte Orange
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.