Home La Voix de la Floride La chanteuse Renée Claude emportée par la COVID-19 à l’âge de 80...

La chanteuse Renée Claude emportée par la COVID-19 à l’âge de 80 ans

255
0
SHARE

Comme elle l’a si bien chanté dans les années 70, Renée Claude a finalement trouvé la paix.

La voix de l’immortelle C’est le début d’un temps nouveau était atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis plusieurs années. Depuis 2017, l’interprète séjournait dans une résidence pour personnes âgées non autonomes, et sa santé avait fortement décliné depuis l’automne dernier. Elle ne parlait plus et ne reconnaissait plus son conjoint, Robert Langevin, qui l’aura soutenue jusqu’à la fin.

La chanteuse, mais aussi actrice, québécoise Renée Claude s’est éteinte mardi matin à l’âge de 80 ans. Cette interprète de talent,  avait marqué tout une époque en chantant les mots de grands auteurs et compositeurs, comme Jean-Pierre Ferland et Luc Plamondon.

https://www.youtube.com/watch?v=DHT5oxLpiM8

 

Une chanteuse née 

Aînée d’une famille de six enfants, de trois filles et trois garçons, Renée Bélanger, de son vrai nom, a intégré très tôt le milieu de la chanson.

Puisque sa mère chantait tout le temps, alors que son père jouait du saxophone, Renée s’est inévitablement intéressée très jeune à la musique. À l’époque, elle commence par suivre des cours de piano, de chant et d’art dramatique. Elle décide, malgré sa timidité, de se présenter au concours amateur Les découvertes de Billy Munroe, à la station de radio CKVL, en interprétant une chanson de Gilbert Bécaud. Elle remporte le premier prix, qui lui ouvre la porte des petits cabarets, où elle se produit dès lors régulièrement.

La star aura marqué plusieurs générations grâce à ses succès C’est le début d’un temps nouveau et Ce soir je fais l’amour avec toi.

De son premier album solo en 1963 à son disque hommage à Léo Ferré en 1994, Renée Claude a charmé les Québécois avec ses chansons et sa magnifique voix.

À la télévision et au cinéma, on l’a entre autres vue jouer dans C’t’à ton tour, Laura Cadieux et L’Amour avec un grand A.

En 2010, la chanteuse a reçu l’Ordre du Canada de la gouverneure générale, Michaëlle Jean.

Quelques indices de parcours

Renée Claude chante les émotions avec une intensité peu commune. Elle passe à travers le temps et les modes, en prenant le meilleur du temps et des modes, mais en restant profondément elle-même. Car elle a une personnalité, une qualité d’interprétation et un style qui ne se démodent pas, mais qui évoluent selon les tendances contemporaines.

Artiste tout à la fois de la scène, du disque et de la télévision, ce qui n’est pas courant en cette époque, elle commence sa carrière en 1959, en interprétant avec sensibilité et mordant les grands auteurs français : Brassens et Ferré surtout. La chanson Ton visage, que lui donne Jean-Pierre Ferland la même année, en fait la première interprète d’auteurs québécois, particularité qui deviendra sa marque de commerce, sa signature. D’ailleurs son premier microsillon, paru en 1961, ne comporte qu’une seule chanson française (à laquelle elle tient : Vingt ans, de Ferré). Le reste du disque contient une brochette de chansons québécoises faisant partie du répertoire que Renée Claude n’a pas tardé à se constituer. Car ses dons d’interprète rallient les auteurs-compositeurs qui lui proposent leurs œuvres, sachant qu’elles vont êtres rendues à leur maximum.

Très tôt donc, Renée Claude devient l’ambassadrice de la chanson québécoise qu’elle va défendre dans son pays, mais aussi à l’étranger, principalement dans des galas d’envergure et dans des festivals internationaux (entre autres, le Festival de Sopot en Pologne en 1966, les Olympiades de la chanson à Athènes en 1970, le Festival de la chanson de Caracas en 1972, le Festival de Spa en Belgique en 1974, le Festival de la chanson de Saint-Malo, en 1988, les Journées internationales Georges Brassens, à Sète, en 1989).

Le public, séduit par son image d’amoureuse moderne et sensuelle, adopte spontanément cette belle femme qui a une manière très personnelle d’empoigner une chanson et d’en extraire toute la substance. Renée Claude savait manier le frisson comme pas une.

RENÉE CLAUDE : UNE ICÔNE DE LA CULTURE QUÉBÉCOISE

née le  et morte le  à Montréal emportée par la Covid-19, dans le CHLSD où elle résidait.

Elle nous laissera que de beaux souvenirs et que de l’amour.

Destination Soleil Floride offre ses sincères condoléances à ses proches, et à tout le Québec.

 

SHARE
Previous articleGo 2Vacations encore quelques places
Next articleLe chanteur québécois Jean Nichol est décédé
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride +de 7millions de hits du 1er au 30 mai 2018 300 610 visiteurs uniques 1 220 570 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: [email protected]