Accueil La blague du jour C’est pas payant…

C’est pas payant…

31
0
PARTAGER

Novembre, le mois de la déprime ?
Pas pour nous !

On a décidé de hurler de rire.
De nous défoncer !

Gagnez une méga bouteille de bière La Fin du Monde, 3 litres !
Pour participer, il suffit de nous envoyer une blague.
Si nous la publions, ça vous donne une chance de participer au concours. Autant de blagues publiées, autant de chances !
Le concours se termine le 30 novembre.
À bas la déprime !
* Pour le Canada seulement. À cause du poids COLOSSAL de la bouteille, nous ne pouvons livrer qu’au Canada seulement.

Voici la COLOSSALE BOUTEILLE !

Comment il faut batailler ferme pour ouvrir cette
FIN DU MONDE…
Mais oui, mais oui, on s’amusait ferme !
http://unibroue.com/produits/fin.cfm

C’est pas payant de mentir !
Robert et Raymond profitent de leurs vacances pour se rendre à Chamonix et tenter une ascension difficile.
Malheureusement, lorsqu’ils arrivent, la tempête est telle qu’ils sont contraints de se réfugier dans le premier chalet venu. Coup de chance, la maison est splendide.
Mais la jolie femme qui les accueille leur précise aussitôt :
– Je suis veuve, vous comprenez que je ne peux pas me permettre de vous laisser passer la nuit chez moi. Les voisins jaseraient…

Robert répond :
– Pas de problème, nous passerons la nuit dans la grange si vous nous y autorisez.
Elle acquiesça et il en fut ainsi.

Neuf mois plus tard, Robert passe un coup de fil à son ami Raymond :
– Raymond, tu te souviens de cette nuit à la montagne ou nous avions du dormir dans la grange ?
– Ouais… Je me souviens.
– Tu te rappelles de la jolie maîtresse de maison qui nous avait accueillis…
– Ouais…
– Par le plus grand des hasards, tu ne te serais pas levé pendant que je dormais pour aller rejoindre cette femme dans son lit ?
– J’ai bien peur que si…, répondit Raymond inquiet.
– Et tu ne lui aurais pas dit que tu t’appelais Robert et non pas Raymond ?
– J’ai bien peur que si… répondit-il, rouge de confusion.
– Eh bien je te remercie car elle vient de mourir et de me léguer toute sa fortune !

Le cochon
Une paysanne dit à son mari :
– Demain, c’est l’anniversaire de nos 30 ans de
mariage, pour la circonstance, on pourrait tuer le cochon ?
– Pourquoi, répond le mari, c’est pas sa faute !

Un envoi de Anna

Le goût du risque ?
Un aveugle entre par erreur dans un bar rempli de femmes. Il réussit à se rendre au comptoir où il s’installe et commande une bière.
Après un moment, il crie vers la serveuse :
– Hé, tu aimerais entendre une blague sur les blondes ?

D’un coup, le bar devient tout à fait silencieux. Puis, d’une grosse voix profonde, la femme assise près de l’aveugle s’adresse à lui et dit :
– Petit monsieur, avant que tu t’y mettes, laisse-moi t’apprendre quelque chose :
1 – la serveuse est blonde ;
2 – la danseuse est blonde ;
3 – je mesure 1m80, pèse 85 kg , je suis ceinture noire de karaté… et je suis blonde…
4 – la femme assise à côté de moi est blonde aussi et c’est une pro de la lutte ;
5 – la femme de l’autre côté du bar est une blonde championne de poids et haltères.
Maintenant, penses-y sérieusement, Monsieur. Veux-tu toujours raconter ta blague ?

Alors, l’aveugle répond :
– Naaan… Pas si je dois l’expliquer cinq fois !

Un envoi de Robin Lavoie

Sans farce !
Une gang de gars travaille sur un chantier et mange ensemble avec le
contremaître qui chaque midi leur raconte des histoires, et la bande rigole comme des fous.

Un bon midi, il y en a un qui ne rit jamais, le contremaître lui demande alors pourquoi ?
Et le gars lui répond :
Oh, dans mon cas ce n’est pas nécessaire… Je ne travaille pas pour toi moi…

Un envoi de Roch Roberge

En enfer…
Un mec se réveille en enfer et tire légèrement la gueule. Satan passe par là et l’interpelle :
– Salut toi ! Ben voyons… Pourquoi tu fais la gueule ?
Le mec :
– Eh bien, premièrement je suis MORT et deuxièmement je suis en enfer… Y a pas de quoi se réjouir ?
Satan :
– Bof, tu sais, c’est pas mal ici-bas… Tu fumes ?
Le mec :
– Quelle question, bien sûr !
Satan :
– Alors tu vas aimer les lundis, car pendant tout la
journée on fume des cigarettes, des clopes, des cigares de toutes sortes… Et sans devoir se soucier du cancer… On est déjà morts !
Le mec :
– Ouais, pas mal…
Satan :
– Tu bois ?
Le mec :
– Bien sûr …
Satan :
– Alors tu vas aimer les mardis, car pendant toute la journée on picole du pinard, des scotchs, de la bière… Même si on vomit, on continue à boire sans se soucier de la cirrhose… On est déjà morts !
Le mec :
– Ah, pas mal le début de la semaine…
Satan :
– Tu bouffes ?
Le mec :
– Comme un porc !
Satan :
– Alors tu vas te régaler les mercredis, car pendant
toute la journée on s’empiffre de mets délicieux, de desserts, de viandes de toutes sortes… Sans se soucier du gras et du cholestérol… On est déjà morts !
Le mec :
– Aaah, de mieux en mieux…
Satan :
– Tu te drogues ?
Le mec :
– Régulièrement… Euh… En fait, Ç’est un peu à cause de ça si j’suis ici…
Satan :
– Tant mieux alors ! Les jeudis, c’est pour toi, on a tout ici… Herbe, poudre, seringues… On se pique à tour de bras ! Sans se soucier d’une overdose…
On est déjà morts !
Le mec :
– Ouaaais, super l’endroit…Je ne croyais pas que
c’était si cool en enfer…
Satan :
En passant… T’es pédé ?
Le mec :
– Ouach ! Non !
Satan :
– Ouuuuuu, alors tu ne vas pas aimer les vendredis.?

Un envoi de Denis Lefebvre

Maudite boisson ?
Deux gars fauchés sont en manque de bière.
Le premier dit à l’autre :
– J’ai une idée. Puisque l’on a que 2$ pour nous deux et que c’est trop peu pour aller dans les bars, on va aller acheter un hot-dog au coin de la rue…

Le deuxième gars ne comprend pas bien la technique mais il laisse faire. Une fois la saucisse achetée, le premier tire le second dans le bar le plus proche.
Là, ils commandent plusieurs verres qu’ils descendent promptement. Lorsque le barman arrive dans leur direction avec l’addition, le premier prend la saucisse, la glisse dans la braguette du second, et entreprend de faire une fellation à la saucisse !
Le barman est furibond :
– Tirez-vous de mon bar, espèces de dégénérés !
Voyant que la technique a fonctionné dans le premier bar, les deux compères pénètrent dans le deuxième bar le plus proche et répètent le scénario…
Toujours avec le même succès.
Quelques heures et une dizaine bars plus tard, ils ne peuvent plus faire un pas tellement ils sont pleins, et ils s’écroulent sur un banc. A ce moment là, le premier dit au second :
– Tu as vu ce qu’on peut faire avec une saucisse ?
Et l’autre lui répond :
– Quelle saucisse ? On l’a perdue après le premier bar…

Un envoi de Suzanne

En Irak
À Bagdad, un journaliste français est pris d’une soudaine envie de faire pipi. Il fausse compagnie à son équipe dans l’espoir de trouver un coin tranquille pour se soulager la vessie, mais aucune toilette publique à l’horizon.
Après avoir cherché et cherché encore, il se résout à uriner contre le mur d’un bâtiment. Il vient à peine d’ouvrir sa braguette lorsqu’un policier irakien arrive en courant et l’interrompt :
– Qu’est-ce que vous alliez faire ? demande le policier dans un anglais déformé…
– Il faut que je fasse pipi… Répond le journaliste le souffle court.
– C’est interdit d’uriner ici. Suivez-moi !

Le policier le prend par le bras et le conduit sur un parterre de fleurs qui fait face à une énorme bâtisse gardée par des militaires en tenue.
– Voilà, ici, vous pouvez faire pipi !

Le journaliste hausse les épaules et fait son affaire rapidement sur les fleurs.
– Ahhhh, ça fait du bien. Merci. C’est très gentil de votre part de m’avoir amené jusqu’ici. Je suppose que c’est ça qu’on appelle l’amabilité irakienne ?
– Non. Ça c’est ce qu’on appelle l’ambassade américaine.

Un envoi de Jackie Gauthier

La passion du golf
Un mari et sa femme sont sur le parcours de golf en train de disputer le septième trou. Soudain, l’épouse s’écroule par terre, foudroyée par une attaque cardiaque.
– Chéri, chéri, implore-t-elle son mari, va chercher un médecin, vite !

Le mari part en courant et en criant :
– À l’aide, un médecin, vite !

Un bon quart d’heure plus tard, le mari est de retour. Il ramasse son club et se met en position pour lancer la balle.
Sa femme, encore couchée sur le sol, lève la tête et lui dit :
– Non mais, c’est pas vrai… Je suis en train de mourir et toi, tu vas jouer ?
– Ne t’en fais pas chérie. J’ai trouvé un docteur sur le deuxième trou qui m’a dit qu’il allait venir te secourir.
– Sur le deuxième trou ??? Mais bon sang, quand va-t-il arriver ???
– Hé! Je t’ai dit de ne pas t’en faire, répond le mari tout en armant son putt… Là-bas, tout le monde était d’accord pour le laisser jouer d’abord.

Un envoi de Jackie Gauthier

PARTAGER
Article précédentAge Manipulation
Article suivantUne formule d’investissement en Floride aux U.S.A. sans risque.
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride 1551255 hits du 1er au 30 mars 2017 90 610 visiteurs uniques 519 893 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: passionfloride@gmail.com