Home La blague du jour Amen – Quand on a pas le choix…

Amen – Quand on a pas le choix…

580
0
SHARE

Amen
Un train heurte un bus transportant des nonnes et elles périssent toutes.
Aux portes du ciel, elles rencontrent St-Pierre. Il s’adresse à la première nonne:
– Soeur Karen, avez-vous jamais eu le moindre contact avec un pénis?

La nonne ricane et répond:
– Bon, une fois j’ai touché la tête d’un pénis avec l’extrémité de mon doigt…

– CORRECT, plongez l’extrémité de votre doigt dans l’eau bénite et franchissez la porte.

St-Pierre s’adresse à l’autre nonne…
– Soeur Elizabeth, n’avez-vous jamais eu le moindre contact avec un pénis?

La nonne, quelque peu indisposée répond tout de même:
– Bon, une fois, j’en ai caressé un et je l’ai frotté…

– CORRECT, plongez votre main entière dans l’eau bénite et franchissez la porte.

Soudain, il y a beaucoup d’agitation dans les rangs, une nonne se fraie un chemin et remonte la file d’attente. St-Pierre lui demande alors:
– Ma soeur, ma soeur, que nous vaut cet empressement?

– Si je dois me gargariser à l’eau bénite, je veux y aller avant que soeur Mary n’y mette son cul dedans!

Quand on a pas le choix…
Vous savez sans doute que dans les temps anciens, pour s’assurer que quelqu’un était bien décédé, l’usage voulait qu’une personne en charge de cette vérification morde violemment un des doigts de pied de la victime (en général le gros orteil).
Si rien ne se passait, la personne était déclarée morte. C’est donc de là que vient l’appellation de croque-mort.

Cette fonction de croque-mort, qui était en fait une vraie charge, (comme les bourreaux) se transmettait de père en fils depuis la nuit des temps.

Or, un jour, il arriva une catastrophe : le dernier croque-mort, bien qu’ayant eu de nombreux enfants, n’avait aucun garçon.
Sa fille aînée reprit donc sa charge, après réunion et avis favorable du conseil des sages et de l’église.

Mais voilà, la première victime qu’elle eut à traiter avait une grave maladie : la gangrène l’avait en partie gagnée et on lui avait coupé les 2 jambes jusqu’à hauteur des cuisses.

La jeune fille examina la situation et mordit donc avec précaution le premier membre inférieur qu’elle put trouver.

Ce fut à cette époque, et très précisément dans ces circonstances, qu’on passa de l’expression « croque-mort » à celle de « pompe funèbre ».

SHARE
Previous articleLe bronzé
Next articleD’hivers à vendre ?
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride +de 7millions de hits du 1er au 30 mai 2018 300 610 visiteurs uniques 1 220 570 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: [email protected]