Home Richard Johnson 152 millions d’acheteurs dans les magasins

152 millions d’acheteurs dans les magasins

685
0
SHARE


Neuf jours avant la méga vente de la Thanksgiving, une dizaine de personnes montaient leurs tentes devant un Best Buy à St. Petersburg, en Floride, illustrant ainsi l’impact commercial de cette fête. Objectif: être les premiers à rentrer dans le magasin.

Pendant le weekend de la Thanksgiving, quelque 152 millions d’Américains (un Américain sur deux) vont se bousculer dans les magasins dans une colossale chasse aux aubaines. Une fête de la consommation débridée qui prend de plus en plus d’ampleur.

En effet, la Thanksgiving est la plus importante journée de vente pour les commerçants, et le début de la campagne d’achat des cadeaux pour les Fêtes. Mais comment expliquer ce comportement?

Bien entendu, il y a les aubaines qui sont souvent incroyables, mais les psychologues nous apprennent qu’il y a beaucoup plus.

Cette grande chasse aux trésors, conduite majoritairement par les femmes, crée des liens entre les acheteurs, même si ils sont en compétition. La consommatrice qui décroche le parfum de $100 pour $20, affiche son sac cadeau comme un trophée. On va même l’applaudir. Et pendant la longue attente à la caisse, les gens rient, font des blagues, et commentent leurs achats. Tout le monde y gagne. Certains plus que d’autres.

Et comme des centaines de personnes, dans le magasin, courent comme vous, vous sentez des liens d’appartenance. Si tout le monde le fait, tu as raison de le faire. Tu fais partie de la bande. La force de la meute.

Cette fièvre d’acheter est pilotée par les compulsifs qui battent le tambour. Pour eux, c’est un besoin absolu, contre lequel ils ne peuvent lutter. Ce besoin d’acheter obnubile toute la pensée et le jugement.

Le geste est répété, excessif et inutile car on dit même que, souvent, le besoin de posséder est plus important que celui d’utiliser le bien.

Et les Chinois, l’autre bout du monde, rient aux larmes.