Home Le billet de Michèle Tate 13 ans – Coupable de meurtre au premier degré

Tate 13 ans – Coupable de meurtre au premier degré

898
0
SHARE

Le couperet est tombé. Lionel Tate 13 ans, (Accusé de meurtre à 13 ans), le plus jeune meurtrier de la Floride à être jugé en procès comme un adulte, a été reconnu coupable de meurtre au premier degré par un jury composé de dix hommes et dix femmes,hier (25 janvier)au palais de justice de Broward.

En juillet 1999, Tate a tué Tiffany Eunick 6 ans. Le jury estime que Tate a commis ses actes de sang froid et écarte la théorie de la défense qui affirme que les lutteurs pouvaient avoir influencé son comportement de près ou de loin.

Tout au long du procès, ses avocats ont tenté de faire témoigner les lutteurs professionnels comme Hulk Hogan, Steve Borden, Dwayne Johnson, mais le juge Joel Lazarus a rejeté la demande, tout comme il a refusé qu’un psychologue vienne témoigner des effets négatifs sur les jeunes de la lutte à la télévision.

Selon la loi de la Floride, le jury n’a pas le droit de condamner mais il retenu que Lionel avait délibérément abusé de son pouvoir sur la fillette et que ses intentions étaient très claires au moment du meurtre. Trois heures de délibération ont suffi.

Le plus jeune meurtrier de l’histoire n’a montré aucune compassion pendant le procès et il n’a pas bronché lors du verdict.

Comme si toute cette histoire ne le concernait pas du tout.

Le meurtre s’est déroulé à Pembroke Park , une municipalité voisine de Hollywood et Hallandale, dans la maison de sa mère qui dormait à poings fermés le jour du drame, soit le 28 juillet 1999. Très amie avec la mère de Tiffany, Katherine Grossett-Tate gardait la petite fille. En entendant le verdict, la mère a fondu en larmes.

La sentence n’est pas encore prononcée, mais les journaux spéculent.

On parle de 10 ans…

Un must à votre agenda SHOWBIZ

SHARE
Previous articleSoirée Canadienne – À Las Vegas – Visite de Québec
Next articleLa réussite de Mariette Godbout – Agent Immobilier
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.