Home Succès et Réussites La réussite de René Godin

La réussite de René Godin

1977
0
SHARE

Pour plaire à son père, il a étudié la mécanique. Le jour où il a reçu son diplôme, il l’a remis au paternel et a décidé d’étudier ce qu’il avait envie de faire pour gagner sa vie, la danse.
Il a décroché un poste de professeur de danse, s’est inscrit dans différentes écoles de danse tant au Canada qu’en Europe ou aux États-Unis, a réussi tous ses examens avant de commencer à travailler professionnellement comme danseur et chorégraphe.

De la danse, des plumes, des paillettes, de la claquette, du ballet jazz, de l’animation, du music hall, du ballroom, de la musique et des grandes revues, René Godin en rêvait, ne vivait que pour ça.

À Londres, avec Guy Haward, il a étudié le jazz, même chose à New York, avec Luigi, et, toujours à New York, il a suivi des cours de claquette avec Al Gilbert.

Il ne choisissait que les plus grands… parce qu’il voulait réussir. Il voyait grand.

Petit à petit, avec cours de perfectionnement et contrats alléchants, il réalisait ses rêves, travaillait avec les Monique Leyrac, Michèle Richard, Muriel Millard, Sidney Lassick, Joël Grey sur toutes les scènes du monde et à plusieurs émissions de télévision comme Les Démons du Midi, Michel Jasmin, l’Orange Bowl ou l’ouverture des Expos au Stade Olympique de Montréal où il dirige et chorégraphie 1000 danseurs.

Il enseignait à des plus jeunes et en a fait des stars comme France Mouseau et Jean-Marc Généreux. Il a présenté ses numéros à la Place des Arts, à Radio-Canada, à TVA avec le même engouement, la même passion.

Originaire de Montréal, René Godin œuvre dans le milieu de la danse depuis plus de 35 ans. C’est un touche-à-tout. Il travaille comme chorégraphe, professeur de danse et enseigne la danse sociale, le jazz, les claquettes, la comédie musicale pour la scène et la télévision.

Diplômé de la Fédération des Loisirs-Danse du Québec et de l’Imperial Society de Londres, il a remporté plusieurs championnats tant au Canada qu’aux États-Unis.

En 1982, Dance Educator of America l’invite à enseigner dans différents « dance workshop » à Las Vegas, New York, Washington, Philadelphie, Seattle où il travaillera avec Gregory Hines.

Établi en Floride depuis une dizaine d’années, René Godin relève un autre défi : enseigner la danse mais également monter des revues musicales à grands déploiements avec des gens âgés de 60 à 85 ans…

Il présente sa super revue de Music-Hall adaptée aux francophones avec des participants âgés de 60 à 83 ans.

Son spectacle comprend des numéros de danse à claquette, de charleston et des numéros à grand déploiement dans de somptueux costumes rappelant les Zigfield Girls. Chanteurs et comédiens complètent le tableau et le spectacle, d’une durée de 90 minutes, est bilingue.

En Floride, il travaille régulièrement avec Joel Gray pour le Orange Bowl Half Time Show, dirige et chorégraphie pour le Zigfield Club, donne des cours de danse et monte sa troupe, la Stardust Revue, où il agit comme directeur et chorégraphe. Non satisfait de tout ce travail, René Godin est aussi le créateur de tous les costumes, chapeaux ou panaches à plumes de son spectacle.

René Godin n’arrête pas. Pour lui, le mot retraite n’a absolument aucune signification. Le travail le tient jeune et il en a la preuve, ses danseuses ont 80 ans et en paraissent à peine 50.

rené godin

Un must à votre agendaSHOWBIZ

SHARE
Previous articleA l’Alliance française de Fort Lauderdale
Next articleCéline a obtenu 16 M$ US pour son château
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride +de 7millions de hits du 1er au 30 mai 2018 300 610 visiteurs uniques 1 220 570 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: [email protected]