Home Qui suis-je ? Michel Louvain cet artiste exceptionnel !

Michel Louvain cet artiste exceptionnel !

370
0
SHARE
Histoire de vie, par Hélène Clermont:
Michel Louvain et Hélène Clermont au Club Le Mirage de 
Céline Dion lors d'une levée de fonds pour la Fondation 
Maman Dion le 6 mai 2018.
Lorsque j’étais enfant, mes parents achetaient les « longs jeux » de Michel Louvain, c’était l’époque de « Jeunesse d’aujourd’hui » à la télévision tous les samedis !
J’ai eu le bonheur de rencontrer Michel Louvain quand j’étais enfant puisque ma défunte cousine Claudette était la plus grande fan et la plus grande collectionneuse de tous les articles de l’artiste et Michel était toujours émerveillé de la collection de Claudette.  Par la suite, lorsque nous allions le voir à la Place des Arts, nous avions des accès privilégiés dans les loges pour le rencontrer.  Beaucoup plus tard, lorsque j’ai ouvert mon agence, je plaçais mes artistes à l’émission « De bonne humeur » à la télévision de Télé-Métropole qui est aujourd’hui TVA et j’avais ce beau privilège de le rencontrer sur le plateau et tout récemment en mai 2018 au Club Le Mirage de Céline Dion lors d’une levée de fonds pour la Fondation Maman Dion où je participe à chaque année.
Récemment, j’ai vu Michel à l’émission « La Victoire de l’amour », à la télévision de TVA, il est toujours dans une grande forme à l’âge de 83 ans, Michel est un « gentleman », d’une élégance remarquable et son grand public est toujours là, bravo Michel !
À la télévision de Télé-Métropole, maintenant TVA) pour l’émission « De bonne humeur » en 1992, Michel Louvain, Claude Saucier les animateurs, Monique Vermont, artiste et Jules Aillaud, Producteur de spectacle !
Voici un court extrait de sa carrière:
Né le 12 juillet 1937 à Thetford Mines, Michel Louvain montre dès son jeune âge des dispositions naturelles pour le chant. À 18 ans, alors qu’il exerce le métier de décorateur et malgré sa grande timidité, il rêve d’une carrière dans la chanson, mais ses parents s’y opposent. C’est un métier ingrat et difficile, ils le trouvent trop jeune pour gagner sa vie dans les clubs de nuit. Alors il chante dans les salles paroissiales et les auberges de la région.  Déjà il attire un monde fou, on lui réclame les chansons d’ici, plus que jamais déterminé a devenir chanteur, il obtient la permission de son père et se joint à un orchestre qui se produit à l’Hôtel Union de Sherbrooke.
En septembre 1957, premier engagement de Michel Louvain comme « Maître de Cérémonie » à l’Hôtel Central à `Chomedey de Laval, sa présence est remarquée par le producteur Yvan Dufresne qui dès lors, lui fait enregistrer son premier disque « Buenas noches me amor ».
En janvier 1958, on retrouve Michel de nouveau « Maître de Cérémonie » mais cette fois, Chez Gérard, le plus prestigieux cabaret de la Vieille Capitale. Il rencontre St-Georges Côté, le roi de la radio à Québec, qui l’invite a venir chanter au « Gala des Splendeurs », l’événement artistique le plus important de l’époque, il fait sensation, c’est le triomphe.
Alors que l’Amérique entière est balayée par la nouvelle vague du rock’n roll et que tous les yeux sont fixés sur Elvis Presley, Michel Louvain arrive au QUébec, défiant la mode et nageant à contre-courant avec ses chansons d’amour, malgré tout, le succès est instantané et phénoménal.
En l’espace de quelques semaines seulement, son cachet passe de 85$ à 2,000$ par semaine. Du jour au lendemain, il devient la plus grande vedette que le Québec n’ait encore jamais connue. Il provoque des émeutes sur son passage, il lui arrive de se déplacer en hélicoptère pour éviter la frénésie de la foule, il n’a que vingt ans et c’est le succès. Aimé, adoré, idolâtré, on le réclame partout, il chante quarante semaines par année et des disques se vendent à un rythme prodigieux, du jamais vu.
Depuis ses débuts, Michel Louvain a enregistré une quarantaine d’albums dont plusieurs ont été consacrés Disque d’Or. Un nombre incalculable de ses chansons se sont classées numéro un au palmarès, de « Lison » à « Où êtes-mes demoiselles », sans oublier « Louise », « Un certain sourire », « Sylvie », « Pourquoi donc as-tu brisé mon cœur? » et « La dame en bleu ».
C’est en 1977 qu’il débute ses spectacles dans les grandes salles, il fera la Place des Arts, le Grand Théâtre de Québec, le Centre National des Arts d’Ottawa…c’est la grande tournée des centres culturels de la province.
À l’automne 1980, Michel Louvain opte pour la formule américaine et nous présente dans la plus pure tradition du Music-Hall, les billes s’envolent à une vitesse étonnante, il triomphe sur scène. L’envoûtement du public permettra à l’artiste de présenter son spectacle pendant plus de dix-huit mois.
AU printemps de l’année 1981, c’est la rentrée des / L, Lautrec, Lalonde et Louvain à la Place des Arts, c’est la folie.  En juillet, les 3 L se produisent devant 2000 000 personnes à la Fête des Voisins de Laval.
En 1983, il devient Président de la campagne de financement de la Dystrophie Musculaire.
Entre 1983 et 1987, Michel accompagné de danseurs et d’invités spéciaux, présentera trois nouveaux spectacles pour des centaines de représentations et le public est toujours là.
À partir de 1987, et ce pour cinq années consécutives, il animera l’émission « De bonne humeur » à Télé-Métropole, l’émission rejoindra le million de téléspectateurs par soir.
Mai 1993, sortie d’un tout nouvel album intitulé « Je déclare l’amour ». À la fin de cette année, il débute une tournée de spectacles partout au Québec qui se terminera en décembre 1994, C’est le 5 septembre de cette même année qu’il se retrouve à Sainte-Foy pour le réseau de télévision Radio-Canada à l’émission « Louvain à la carte », une quotidienne qui durera deux ans.
Pour souligner ses quarante ans de vie artistique, il accepte l’invitation de Gilles Latulipe à venir fêter avec lui les trente ans du Théâtre des Variétés. Michel y sera à l’affiche, en récital pour seize représentations en novembre et en décembre 1997.
1999-2000-2001-2002, il sillonne le Québec, l’Ontario et le Nouveau-Brunswick et se permet des escapades vers les États-Unis sur scène une présence assidue à ses fans.
À l’automne 2002 et 2003, de septembre à décembre, on le retrouve à l’Auberge La Calèche de Sainte-Agathe-des-Monts dans les Laurentides dans le cadre d’un événement intitulé « Noel en automne, et il y présentera près de cent spectacles.
En 2004, il s’engage comme porte-parole de l’organisme « Aide aux Ainés (Canada), section Québec, qui œuvre dans l’aide humanitaire depuis 1975.
2004-2005-2006, on lui réserve une place de choix dans de nombreuses salles de spectacles du Québec, sans oublier les nombreux festivals et événements privés. Au Cabaret du Casino de Montréal, en mars et avril 2005 puis en janvier et février 2006, il partage la scène plus de cinquante-cinq fois avec ses musiciens et sa choriste.
Tout le mois d’avril de la même année, Michel charmera ses fans de la région de Gatineau où il sera présent au Théâtre du Casino du Lac Leamy pour deux huit spectacles.
Cinquante ans déjà, c’est en septembre 2007 que débute une série de spectacles ayant pour titre « 50 ans d’amour ». C’est la fête, Michel s’entoure de plusieurs musiciens, choristes et danseurs. Après le Théâtre Saint-Denis à Montréal et le Théâtre Capitole de Québec, il part en tournée visitant tous les grands centres culturels du Québec. En juin 2008, il fait une entrée triomphale au Centre Bell et pour deux soirs consécutifs et une fois de plus les spectateurs sont au rendez-vous, vingt-sept musiciens, deux choristes et dix danseurs. Le chanteur de charme est au meilleur de sa forme, il séduit son public une fois de plus. En septembre, il fait ses bagages et il repart de nouveau en tournée avec des supplémentaires et d’autres villes non visitées qui s’ajoutent à une liste déjà longue. L’artiste est comblé. En mai 2009 s’éteignent les dernières lumières sur le spectacle « 60 ans d’amour ».
Septembre 2009, sortie du film documentaire « Les dames en bleu » du réalisateur Claude Demers. Le « phénomène Louvain » suscite la curiosité et l’intérêt d’un nouveau public qui s’ajoute à celui qui l’a toujours acclamé.
Octobre 2009, il se joint au « Programme Pair », un service personnalité d’appel automatisés parrainé par le Gouvernement du Québec pour joindre les aînés pour s’assurer de leur bon état de santé.
Inlassablement, des spectacles et des spectacles, plus de 50 par année, les fans sont toujours aux rendez-vous lancés par l’artiste.
En février 2011 Musicor et les Disques Diva lancent un tout nouvel album intitulé « Je n’ai pas changé » qui a tenu le haut palmarès des ventes pendant quelques semaines. Ce retour tant attendu sur disque s’inscrit dans le prolongement de tout ce qu’a fait Michel ces dernières années et ne fait que démontrer encore davantage sa très grande popularité auprès du public qui n’a cessé de le suivre toujours et toujours…
Michel Louvain lors de la cérémonie au Rideau Hall à Ottawa où il a été décoré pour sa contribution à la chanson populaire au Québec en tant qu’interprète et pour son dévouement auprès d’œuvres sociales.
Source Le Brossard Éclair et les Productions Martin Leclerc.
Honneurs et mérites:
1959 Trophée Frigon, meilleur chanteur 1958.
1959 Grand Prix du disque canadien de la radio C.K.A.C.
1960 Trophée Dis-O-Ton, chanteur le plus populaire.
1964 Trophée Prix Orange, l’artiste le plus aimable avec les médias.
1965 Trophée Monsieur Télévision.
1967 Trophée Méritas
1978 Trophée, remerciements Hôpital Général de Québec.
1982 Trophée Excellence Fondation Maladies Chroniques du Québec Métropolitain.
1986 Trophée Excellence Dystrophie Musculaire.
1987 Trophée T.V. Hebdo, prix affection du public.
1987 Trophée Métro Star, prix du public.
1988 Trophée Métro Star, prix du public.
1988 Trophée Métro Star, chanteur de l’année.
1988 Trophée de la Rose d’Or, prix du public.
1989 Certificat officiel attestant « la rue Michel Louvain » à Thetford Mines.
1991 Trophée Gaétan-Labrecque, chanteur préféré du public.
1993 Médaille du Gouverneur du Canada pour son dévouement aux cause humanitaires.
2002 Médaille du jubilée de la Reine pour son implication bénévole auprès de l’Association de la Dystrophie Musculaire.
2008 Félix Meilleur Anthologie.
2009 Médaille d’honneur de l’Assemblée Nationale.
2010 Chevalier de l’Ordre Nationale du Québec.
2011 Honoré par la SPACQ pour l’ensemble de sa carrière.
2014 Il recoit le prix hommage au Gala de l’Adisq lors de la cérémonie du 26 octobre pour l’ensemble de sa carrière et de son œuvre.
2015 Le 18 novembre, il devient membre de l’Ordre du Canada.
On croyait depuis longtemps révolue l’époque des chanteurs de charme au Québec, mais MICHEL LOUVAIN fait mentir cette croyance. Depuis bientôt 55 ans, il mène sa carrière avec une régularité qui n’est permise qu’aux artistes de grand talent.
Infos: Site web de l’artiste:   http://michel-louvain.com/

Hélène Clermont

Clermont & Clermont Nous œuvrons au niveau artistique, corporatif, culturel, événementiel, journalistique, de l’immobilier, des relations publiques…
SHARE
Previous articleLa St-Sylvestre au Bistro 1902
Next articleDestination Soleil : les 10 articles les plus lus de 2020
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride +de 7millions de hits du 1er au 30 mai 2018 300 610 visiteurs uniques 1 220 570 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: [email protected]