Accueil Miami beach P.Q. Bâtisseurs, artisans, artistes Gentleman Jean Denis: Monsieur Bingo

Gentleman Jean Denis: Monsieur Bingo

899
0
PARTAGER

Qui parmi la clientèle de Sunny Isles, ne se souvient pas des bingos du Desert Inn ainsi que des fameux concours d’amateurs animés par le même homme, ci-devant chanteur et musicien, Jean-Denis Quirion ? Aujourd’hui, un coup de chapeau à Gentleman Jean Denis.

Pianiste-chanteur, Jean- Denis Quirion se produisait au Fiacre de Québec. Une hôtesse s’en allant travailler en Floride lui a donné l’envie d’aller voir par là.
Celui qu’on reconnaîtra tantôt sous le nom de Jean Denis, tout simplement, part donc avec sa blonde, pour aller voir le soleil et les oranges, en 1981.

Quatre années au Suez
Logeant au Suez, Jean Denis convint la relationniste et gérante à la clientèle de bien vouloir l’écouter au piano. Séduite, celle-ci va chercher le patron « Bob » Lucas qui l’engage sur le champ.

Comme dans d’autres, Jean Denis ne parlait pas l’anglais. Qu’à cela ne tienne, il l’apprendra en une année et demie et restera au Suez pendant quatre ans.

Jean Denis raconte que la clientèle du Suez demeurait la même pendant 12-15 ans, avant de changer, selon les générations.
Du patron, il ajoute que ce dernier avait gravé dans le bois :
Rule 1- The boss is always right
Rule 2- If the boss is wrong, see me…

Un gentil GO au Desert Inn
En 1985, Jean Denis retrouve Huguette Martineau, associée à Guy Lévesque au Desert Inn. Elle l’engage comme responsable des activités, style GO (Gentil Organisateur des clubs Med). Il y demeura à ce titre jusqu’en 1991.

Entre’ temps, soit à l’hiver 1986-87, Johnny Farago, qui y a sa boite La Vie en Rose, amène Jean Denis à reprendre la musique. Du même coup vont naître les populaires Soirées d’amateurs du lundi.

Ces soirées, avec la complicité de Louise Giasson se tiendront par la suite au Hawiian Isle, au Golden Nugget et finalement au Thunderbird, où le Sherbrookois sera remplacé par Pierre Poirier pour cause de maladie.
Pendant ce temps, de 1988 à 1993, Jean Denis est pianiste-chanteur à la Pergola du Hawiian.

Les fameux bingos
Pendant ce temps aussi débute les légendaires bingos du Desert Inn, que ce soit à l’intérieur de l’hôtel comme à l’extérieur. De 1985 à 2001, Jean Denis y annonce les numéros gagnants. Quand il devra quitter la Floride, Louise Giasson, sa fidèle compagne le remplacera. Soit jusqu’à ce que l’endroit soit démoli.

« Je n’ai jamais compris pourquoi nous avions tant de monde », admet Jean Denis. C’était devenu le rendez-vous des Québécois. Les gens venaient par la plage, en auto ou en autobus, de fin octobre à la semaine après Pâques.

« Les golfeurs se dépêchaient de terminer leur ronde pour se pointer à l’heure du bingo, soit 15 heures. Parfois, ils appelaient du terrain, suppliant de retarder la partie de bingo. La clientèle allait de la « petite madame » aux multi millionnaires. »

Lassitude
« Au début, j’avais du plaisir parce que je travaillais pour les touristes, dans le plus pur esprit de ce que sont les vacances au bord de la mer. Toutefois, d’un loisir, c’était vers la fin devenu une business pour les organisateurs. D’un plaisir, c’était devenu astreignant. Il y a également le fait que l’âge et les priorités changent. Les dernières années, j’ai étiré…. »

De bons souvenirs
Les meilleurs moments de Jean Denis à Sunny Isles…. ?
« Mes engagements au Suez. Les mêmes touristes revenaient année après année, je m’amusais avec eux. Ensuite, mes débuts avec les concours d’amateurs – cela a tiré très fort, c’est plein de monde les lundis. »

Jean Denis conserve de bons souvenirs d’Hélène et Lucie Caron au Suez, de Johnny Farago et de Pier Béland qui lui apportait de petits plats de nourriture.

En conclusion…
« Ce fut un trip de jeunesse, une vie de millionnaire sans être millionnaire. On faisait de la belle musique, on rencontrait de belles personnes.
« Il y a eu un commencement, un milieu et une fin… »
Et pourquoi une fin aussi abrupte pour les motels de Sunny Isles ?
– Les touristes ont vieilli, les proprios se sont assis sur leur steak et n’ont pas nettoyé, revampé… »

À Sherbrooke, Jean-Denis Quirion continue à faire de la musique pour les copains principalement. « Les vieux de la vieille » s’ennuient de lui en Floride, car tout le monde aimait Gentleman Jean Denis.


Un gars aimé de tous que ce Jean Denis.


Avec Claude Valade au Desert Inn


Jean-Denis Quirion de son nom véritable, a recrée les touristes pendant de nombreuses années.


Un anniversaire ou une autre célébration, Jean Denis était de la fête. Ici en compagnie de Guillaume Fortin, Huguette Martineau et le joueur de quilles Maurice Boyer.

PARTAGER
Article précédentClassique de golf RBC Daschsund Winterfest En bateau Fort Lauderdale Shuttle Fini le gras trans CanadaFest Les plages Au voleur
Article suivantBrunch Branché
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride 1551255 hits du 1er au 30 mars 2017 90 610 visiteurs uniques 519 893 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: passionfloride@gmail.com