Accueil Méli Mélo Les snowbirds pourraient rester plus longtemps en Floride

Les snowbirds pourraient rester plus longtemps en Floride

157
0
PARTAGER

Des élus américains tentent de faire adopter un projet de loi qui permettrait aux résidents canadiens de plus de 55 ans de passer plus de six mois au sud de la frontière, un changement qui devrait plaire aux snowbirds.

Selon le National Post, autant les républicains que les démocrates sont pour l’adoption de cet article de loi, nommé «Promotion du tourisme pour améliorer notre économie».

Pour le moment, les citoyens canadiens peuvent passer jusqu’à six mois par année aux États-Unis. Ils doivent ensuite attendre une période de la même durée avant de pouvoir franchir à nouveau la frontière américaine.

Le nouvel article de loi permettrait aux Canadiens de plus de 55 ans qui possèdent ou louent une propriété aux États-Unis de passer deux mois supplémentaires chez nos voisins américains.

L’Association canadienne des snowbirds représente les intérêts des Canadiens fuyant aux États-Unis le rude hiver canadien. Selon son directeur de la recherche, interrogé par le National Post, plus de 500 000 propriétés floridiennes appartiennent à des Canadiens, et plus de 700 000 snowbirds passeraient au moins 31 jours par année dans cet État.

Les politiciens américains travaillent aussi à faire adopter une modification à la loi qui abaisserait la limite inférieure d’âge à 50 ans.

Des lois similaires ont déjà été proposées, souligne le Post, mais n’ont jamais été adoptées. Comme celle-ci est appuyée par les deux partis, ses instigateurs ont bon espoir qu’elle entre en vigueur.

Une demande?
Selon l’animateur de Télé-Floride Christian Faucher, il n’y aurait pas nécessairement de demande chez les snowbirds pour rester plus longtemps.

«Ils sont un nombre restreint à demeurer six mois, a-t-il expliqué en entrevue avec Mario Dumont, à LCN. Habituellement, ils viennent quatre mois, cinq mois, et déjà ils commencent à avoir le mal du pays.»

Et cette nouvelle mesure permettrait d’aider l’économie aussi dans le nord du pays. Car après avoir passé six mois en Floride, les Canadiens ne peuvent retourner au sud de la frontière, par exemple pour aller magasiner au Vermont ou en voyage dans la Grosse Pomme.

«Si on bloque ceux qui ont déjà passé leurs six mois en Floride, c’est l’État de New York qui en paie le prix», croit M. Faucher.

Légalement, un Québécois qui serait à l’extérieur du pays pendant plus de six mois serait en contravention avec les lois québécoises sur l’assurance maladie.

«On a cherché s’il y a déjà eu un cas où un Québécois s’était vu refuser le paiement de ses soins hospitalier parce qu’il avait dépassé la période de 182 jours. On n’en a pas trouvé. Peut-être qu’un jour ça ira devant les tribunaux. Il y aura à ce moment-là un précédent.»

PARTAGER
Article précédentLa convertion…
Article suivantKitchen Match Mania
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride 1551255 hits du 1er au 30 mars 2017 90 610 visiteurs uniques 519 893 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: passionfloride@gmail.com