Home Les gens Taverna Opa

Taverna Opa

691
0
SHARE







Taverna Opa
Un resto-bar typiquement grec où tous les soirs, c’est le gros party avec plein de monde et une nourriture absolument délicieuse. D’une table à l’autre, tout le monde se parle et fraternise. Les proprios ne se contentent pas d’un seul resto. Outre Hollywood, on peut trouver un Opa à Tampa, Orlando, West Tampa et Miami Beach et, pour hommes d’affaires averti, des franchises sont disponibles.

Peter Tsialamanis n’est pas peu fier de son concept, mais c’est en 2003 qu’il a ouvert son premier resto à South Beach, là où se trouve toute la faune artistique du monde. Si il semblait hésitant au début, il n’a jamais regretté son geste. Du jour au lendemain, il entendait résonner la caisse à un rythme fou. Le public était présent et adorait l’endroit très convivial.

Opa, on fait la fête avec des danseuses de baladi, du ouzo et des belles filles, tout ça pour un prix relativement raisonnable. Il faut y aller en groupe pour bien apprécier l’atmosphère et surtout, ne pas rester seul dans son coin. C’est le resto idéal pour faire un party et s’amuser.

Les boutiques offrent des teeshirts, bucks à bière, cartes-cadeaux, etc. etc.

Ouvert tous les jours à compter de 16h, principales cartes de crédit acceptées.

Taverna Opa
401 North Ocean Drive
Hollywood

Ecrivez-nous
Si vous êtes résident de la Floride ou si la Floride est dans vos projets de vacances, il n’est défendu de nous écrire un petit mot pour nous dire que vous arrivez bientôt. On se fera un plaisir de parler de vous, du beau-frère, du voisin et même de la belle-mère. Si vous avez une petite photo pour accompagner votre nouvelle, c’est encore mieux.
Email Si vous n’envoyez rien, on choisit pour vous.

Salut Bye à demain

Pour me joindre



SHARE
Previous articleTournoi de golf Natbank P.2
Next articleNouvelle Orléan
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.