Accueil Le billet de Michèle Votre assurance-auto

Votre assurance-auto

981
0
PARTAGER







L’assurance auto
Il y a deux ou trois petites choses concernant votre assurance-auto que vous devez savoir si vous avez l’intention d’utiliser votre véhicule pour vous rendre en Floride.

Primo, un petit rappel avant le départ. Votre assureur couvre tout ce qui est matériel et tout ce qui est corporel est couvert par la Société de l’assurance automobile, que l’on soit responsable ou pas de l’accident. C’est un régime de style « no fault », La SAAQ vous indemnisera donc pour les dommages corporels que vous subiriez dans un accident d’automobile, que vous en soyez responsable ou non, où que ce soit dans le monde. Le séjour à l’étranger ne doit cependant pas excéder six mois. Toutefois, la SAAQ ne couvre pas les dommages corporels que vous causeriez à autrui à l’extérieur du Québec. C’est votre assurance auto qui s’en charge.

Donc, tous les Québécois qui se rendent aux États-Unis et dans d’autres provinces au Canada sont couverts automatiquement par leur police d’assurance (dite FPQ 1) pour une durée de 40 à 60 jours. Cependant, lorsque le séjour est d’une durée supérieure, il est important d’en informer son assureur et une surprime devra être appliquée.

La Loi sur l’assurance automobile exige une couverture en responsabilité civile d’au moins 50 000 $. Toutefois, et c’est là qu’il faut être très prudent, le contrat d’assurance du Québec va se réajuster automatiquement à la couverture de responsabilité civile minimale exigée dans les autres provinces ou États américains. Les assureurs québécois incluent habituellement une responsabilité civile de 1 million de dollars. C’est là un minimum. Si on voyage à l’extérieur du Québec, particulièrement aux États-Unis, plusieurs assureurs recommandent de l’augmenter à 2 millions. La prime annuelle gonflera peut-être de 15 à 30 $ mais ça vaut vraiment la peine pour s’éviter un tas d’embêtements.

Si vous avez l’intention de louer une voiture à l’étranger, une responsabilité civile minimale est peut-être incluse dans le prix de base de la location. L’agence vous proposera une coûteuse assurance responsabilité supplémentaire, généralement de 1 million, pour environ 20$ par jour en devises américaines.

Vous pouvez acheter à l’agence de location une assurance dommage et vol (loss damage waiver, ou LDW), pour environ 10 $?US par jour, des franchises peuvent s’appliquer. Cependant, l’avenant 27 de la police d’assurance auto couvre les dommages matériels causés aux véhicules qui ne vous appartiennent pas, y compris les voitures louées. Assurez-vous que cet avenant est inclus dans votre police, ce qui est souvent le cas lorsque le véhicule est assuré avec les protections complètes, mais il est prudent de bien vérifier avant de partir. Vérifiez également la limite aux dommages qui sera indiquée dans l’avenant 27, 35 000$ ou 50 000$, par exemple. La valeur du véhicule loué ne doit pas excéder ce montant.

Vous n’avez pas de voiture, donc aucune assurance auto, et vous prévoyez louer une voiture aux États-Unis? Si vous choisissez la location de base en comptant sur votre seule carte de crédit de voyageur pour vous protéger, soyez prudent. Les assurances location des cartes de crédit ne procurent habituellement aucune couverture pour la responsabilité civile. Or, la responsabilité civile incluse dans les tarifs de base varie selon les agences et les États, soit de nulle à ridiculement basse.

Partez la tête tranquille, faites vos devoirs.

Showbiz
Impensable de commencer la journée sans lire SHOWBIZ.

Des petites nouvelles juteuses sur le merveilleux monde des artistes et de la télévision. Ne ratez pas ça, c’est pour vous qu’on fait ça tous les jours.

Vos commentaires
L’horoscope de Gabrielle



PARTAGER
Article précédentBonne nouvelle pour Dave Courage
Article suivantCoral Gables Partez de Plattsburgh Garden Party Le Lighthouse Parade des bateaux
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.