Accueil Le billet de Michèle Un nouveau Sunny Isles

Un nouveau Sunny Isles

538
0
PARTAGER





Fini Sunny Isles
Tout le secteur Sunny Isles de North Miami Beach est tombé sous le pic des démolisseurs. Tous ceux qui avaient l’habitude d’y passer leurs vacances sont déçus. Sunny Isles, c’est fini. La classe moyenne n’y a plus sa place. A moins de pouvoir louer un luxueux condo, il n’y a plus rien pour la classe moyenne.

Les petits motels sympathiques des années cinquante ont fait place à de prestigieuses tours à condos rivalisant toutes de par leur beauté et leur architecture.

Même avec un ralentissement économique, la frénésie des spéculateurs demeure à la hausse. Le secteur autrefois touristique et vivant a fait place à une petite ville très résidentielle où les buidlings offrent une vie anonyme et affreusement plate.

Triste!

Triste d’autant plus qu’avec toutes ces maudites tours à condos, on ne voit plus l’océan. Comme si l’océan n’appartenait qu’aux riches qui ont les moyens de payer un million et plus pour un condo sur le bord de la mer.

Et tous les condos de ces immenses tours se vendent comme des petits pains chauds, ils sont achetés avant même que les tours se construisent. Le secteur est en pleine effervescence, en pleine mutation. D’une semaine à l’autre, le paysage change.

Sunny Isles est devenu l’Eldorado des gens riches et célèbres et tous les motels vont y passer. C’est là qu’on va retrouver tous les millionnairs du monde.

Fini le temps où les Québécois se retrouvaient entre amis pour des vacances bon marché à Sunny Isles. Ce n’est pas qu’un quartier qui est tombé sous le pic des démolisseurs, c’est toute une vie.

Triste, mais comment une ville peut-elle refuser de renflouer ses goussets? Pour le même espace occupé par un motel, les immeubles en hauteur rapportent mille fois plus au trésor municipal…

Le paysage a changé. La clientèle également. Une clientèle plus fortunée, plus jeune, plus scolarisée. Faute de pouvoir louer un motel à un prix convenable, les Canadiens, habitués à leur confort et leurs amis, ont déménagé leurs pénates vers le nord.

Tout a changé à Sunny Isles. Le paysage, le monde, les touristes, la vie. Autant on y a passé des vacances en or, autant le quartier est devenu résidentiel, tranquille, pépère. Comme si la vie était également tombée sour le pic des démolisseurs…

Maxi Quiz Floride.
SHOWBIZ

SHOWBIZ







PARTAGER
Article précédentServices aux Canadiens
Article suivantChicane de fous
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.