Accueil Le billet de Michèle Marcelle Poirier Avocate

Marcelle Poirier Avocate

603
0
PARTAGER






Un long parcours
C’est à 17 ans que Marcelle Poirier s’est amenée en Floride avec la ferme intention de devenir avocate et de défendre la veuve et l’orphelin. A l’époque, elle ne parlait pas un traître mot d’anglais mais elle était déterminée à réussir dans ce monde d’hommes.

Eduquée chez les Ursulines de Québec, comme à tant d’autres, le système scolaire de la Floride refusait de reconnaître ses compétences et diploômes d’études secondaires. Déterminée et consciente qu’elle devait faire honneur à sa mère décédée très jeune d’un cancer, elle a pris le taureau par les cornes. . Elle a passé la première année de sa vie américaine le nez dans les livres pour apprendre l’anglais. Après quatre ans d’études, elle termine première de sa classe et obtient son bac en Science Politiques et s’inscrit en droit à l’Université de Miami.

Quatre ans de vaches maigres ! A sa sortie de l’Université, elle se jure de s’occuper des francophones avant tout et elle tiendra promesse. De son cabinet, face à Biscayne Bay, elle consacre son temps à la défense du criminel, à la préparation de visas pour ceux qui, comme elle, rêvent d’immigrer aux Étas-Unis, et aussi à protéger les droits des gens qui se blessent dans un accident de voiture ou autre.

Rien n’est laissé au hasard. Chaque dossier est minutieusement étudié, chaque coup est calculé, chaque parole est pesée. La marge d’erreur est à peu près nulle dans son cas. Marcelle prend le temps d’analyser chaque cas parce que c’est la vie des gens qui se trouve entre ses mains. Une responsabilité qu’elle prend très au sérieux. Pas question de capituler, elle va se battre jusqu’à la fin pour ses clients que ce soit au criminel, en immigration ou en dommage corporel.

La quarentaine, très jolie avec ses longs cheveux noirs, sa taille de mannequin, son allure à la Demi Moore, Marcelle ne s’en laisse imposer par personne. À ses débuts, quand ses adversaires la voyaient arriver en cour, ils étaient convaincus qu’ils pouvaient la tasser au pied du mur en moins de deux. C’était mal la connaître! La jeune avocate a prouvé qu’elle est compétente et qu’elle ne connaît pas le mot capituler. Elle a su gagner le respect des juges et des avocats.

Depuis quelques années Marcelle pratique la loi d’immigration dans tous les domaines de l’immigration basée sur un emploi ou sur les liens de famille, ainsi que la défense contre la déportation et les demandes d’asile.

The Law Firm of Marcelle B. Poirier
2701 South Bayshore Drive, Suite 402
Miami, Florida 33133
(305) 854-4445
Téléc. : (305) 858-9535
Hollywood : (954) 929-2998

CANADA
The Law Firm of Marcelle B. Poirier
1000 de la Gauchetiere Ouest
Suite 2400 Montreal, QC
H3B 4W5
Tel: 514.448.7520
Fax: 514.448.5101

Domaine des spécialités

  • Immigration
  • Visas d’investisseur
  • Carte Verte
  • Citoyenneté
  • Accidents de la route
  • Dommages corporels
  • Problèmes de drogues, alcool (DUI)

    Diplômée en droit de l’Université de Miami
    Membre du Barreau de la Floride

    Écrire à: Marcelle Poirier

    Showbiz
    Impensable de commencer la journée sans lire SHOWBIZ.

    Des petites nouvelles juteuses sur le merveilleux monde des artistes et de la télévision. Ne ratez pas ça, c’est pour vous qu’on fait ça tous les jours.

    Vos commentaires



  • PARTAGER
    Article précédentAh-Tah-Thi-Ki Billy a vendu Compote d’été Fern Center Télé en français
    Article suivantMarco Island
    Michèle Sénécale
    Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.