Accueil Le billet de Michèle Les millionnaires de: Briney Breezes

Les millionnaires de: Briney Breezes

186
0
PARTAGER





Nouveaux millionnaires
La Floride compte quelques nouveaux millionnaires depuis mercredi. Le parc de maisons mobiles Briny Breezes a été vendu. Voici ce qu’on écrivait dans la chronique Flash à la mi-décembre.

Money talks ! La municipalité de Briny Breeze a signé un accord pour vendre les terrains d’une communauté de maisons mobiles à la compagnie Ocean Land Investments de Boca Raton pour 510 M$. La transaction est fort simple. On démolit tout pour reconstruire à neuf. Ces terrains de maisons mobiles sont situés en bordure de mer, chose très rare en Floride.

Dans la transaction, 488 terrains et 43 acres où logent plusieurs familles. Tous les membres du comité de direction ont voté en faveur de la vente, ce qui signifie que les propriétaires de maisons mobiles se verront dans l’obligation de déménager leurs pénates, ils le font avec le sourire. L’argent de la vente sera séparé entre les propriétaires.

Briny Breezes étant une agglomération essentiellement composée de maisons mobiles. Les promoteurs offrent 1 M$ à chaque propriétaire de maison mobile pour l’achat de leur maison, belle ou laide. Les condos qui seront construits à l’endroit se vendront entre 3 M$ et 5 M$. Plusieurs de ces propriétaires sont des snowbirds québécois qui, à l’époque, avaient acheté une maison pré-fabriquée pour environ 40 000$. C’est le pactole.

Les spéculations vont bon train. Briny Breezes est situé près de Palm Beach, un secteur très recherché et très huppé du sud de la Floride. Chose curieuse, le promoteur est un Québécois installé en Floride depuis plusieurs années. Jean-François Roy est associé à des promoteurs américains. En voilà un qui a réalisé son American Dream.

Voilà ! Depuis cet article, la vente est faite. Tout est signé, les résidents ont deux ans pour quitter les lieux et tout le monde semble très heureux. Mercredi les propriétaires de maisons mobiles ont accepté à hauteur de 82% l’offre d’achat d’un promoteur immmobilier québécois, Jean-François Roy.

L’entreprise de M. Roy, Ocean Land Investments, veut ériger sur place un complexe résidentiel et commercial de luxe. Le taux de participation au vote des 1200 résidents du complexe a atteint 97%. L’offre exigeait l’aval d’au moins les deux tiers des propriétaires.

La plupart d’entre eux vont obtenir 1,5M$ US pour leur lot. Après les frais fiscaux, il va leur rester 1M$ US dans leurs poches, alors que la majorité d’entre eux ont investi moins de 50 000$ US pour vivre tout près de l’océan.

En voilà des chanceux ! Investir un maigre 50 000$, séjourner en Floride au bord de la mer durant des années pour pratiquement rien et vendre 1.5 M$.

Bien sûr que la misère est plus douce au soleil…

Miami Beach P.Q.
L’Astrologie avec Véronique Charpentier
Maxi Quiz Floride






PARTAGER
Article précédentLes plages Au voleur Paris congédiée Courants marins South Beach Couche Tard en Floride
Article suivantCristina à Memorial Le gag du vendredi Doux souvenir
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.