Accueil Le billet de Michèle Le Girl Power

Le Girl Power

801
0
PARTAGER







Le Girl Power

Ils sont élégants, ne sont pas toujours confortables mais ils donnent de l’assurance à la femme qui les porte et font une belle jambe. En fait, confortables ou pas, ils ont toujours eu la cote. Aucune femme ne peut s’en passer et certaines les comptent par dizaines dans leur placard. C’est le girl power, le symbole de l’élégance et du bon goût.

Pourtant, depuis quelques années, on les délaisse un peu préférant le confort à l’élégance. C’est Carla Bruni qui a parti le bal des souliers plats quand elle était le Première Dame de France. Beaucoup plus grande que son président de mari, Nicholas Sarkozy, Carla en a eu assez de toujours l’accompagner le dos rond pour oublier sa taille. Dans les années 60, Jackie Kennedy se permettait de porter de chaussures plates mais seulement quand elle s’habillait sport. Jamais en toilette de soirée. Plus tard, Diana, princesse de Galles a aussi adopté les talons plats et ça, pour les mêmes raisons que Carla. Diana dépassait son prince de mari d’une tête. Dans les années 90, la première chose qu’a dite Nicole Kidman après son divorce de Tom Cruise, c’est qu’elle pouvait maintenant porter des talons hauts. Nicole est très grande et durant ses années de vie avec Cruise, elle a rarement porté des talons hauts. Tom était trop petit.

En 2012, les femmes semblent en avoir assez de la tyrannie du talon. Celle qui oblige à partir un petit peu en avance (on marche moins vite), celle qui oblige à prendre le taxi (on marche moins longtemps) ou encore, celle qui oblige à avoir une paire de ballerines de secours dans son sac. Ce qui prime aujourd’hui, c’est en effet le confort, procuré par des chaussures qui nous évitent de nous tordre la cheville à chaque pas, mais aussi, qui nous permettent de nous déplacer plus vite à l’heure où l’efficacité passe avant tout.

Et aujourd’hui, grâce à la bonne volonté des designers, il est possible de paraître élégante et puissante en portant des chaussures à petits talons. Pour ce faire, les ballerines sont généralement pointues et/ou ornées de perles ou inserts métalliques. De nos jours, c’est Michelle Obama qui a adopté la mode de la ballerine et du talon de 3 cm, ce qui ne l’empêche pas d’être une icône mode au style irréprochable. Autre domaine mais mêmes chaussures, la très occupée et influente Victoria Beckham n’hésite pas à redescendre sur Terre de temps en temps en arborant des chaussures plus confortables.

Il y a quelques années, jamais on n’aurait pu imaginer un mannequin défilant avec des chaussures plates. Cependant, si on se rappelle de ce qu’on a vu lors de la dernière semaine de mode, c’est bien ce qui est en train de se produire. Désormais, les ballerines à bouts pointus de chez Marc Jacobs et les chaussures de Giorgio Armani, font partie de tous les défilés de mode. les défilés PAP printemps-été 2013 semblaient tous avoir pour mot d’ordre de revisiter les codes mode et d’introduire la chaussure plate en tant que nouveau must-have.

Les chausseurs jouent également le jeu, comme Christian Louboutin qui accepte désormais de nous offrir des versions plates de ses plus grands succès, tout comme Jimmy Choo. Si on se doute que la tendance mettra du temps à revenir dans les dressings de toutes les fashionistas, il y a fort à parier qu’elles seront bientôt légion.

Le symbole du pouvoir féminin et de l’élégance en prend pour son rhume, mais les orthopédistes sont très heureux.

Showbiz
Impensable de commencer la journée sans lire SHOWBIZ.

Des petites nouvelles juteuses sur le merveilleux monde des artistes et de la télévision. Ne ratez pas ça, c’est pour vous qu’on fait ça tous les jours.

Vos commentaires

center>

PARTAGER
Article précédentHommage à René Angellil en Floride !
Article suivantTaste of the Beach
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.