Accueil Le billet de Michèle La guerre des poux

La guerre des poux

179
0
PARTAGER

Qui dit retour à l’école dit retour des poux. Et même si on veut faire l’autruche et prétendre que NOS enfants n’ont pas de poux, reste que les faits sont là. Chaque mois de septembre, les poux arrivent aussi vite que la froidure automnale.

Les poux sont de minuscules insectes grisâtres qui ne sautent pas et ne volent pas, mais qui passent facilement d’une tête à l’autre lors de contacts entre les cheveux. Les poux ne font absolument pas de discrimination, ni sociale, ni culturelle. Ils aiment les grosses têtes autant que les petites ainsi que les cheveux sales ou propres puisqu’ils résistent aux shampoings ordinaires.

Ces petites bestioles très sociables peuvent vivre environ 30 jours près de la racine des cheveux, particulièrement à la nuque et derrière les oreilles. Les poux se reproduisent au galop en pondant 6 à 8 lentes (oeufs) par jour. Ces lentes sont difficiles à enlever car elles s’accrochent à la tige des cheveux. Elles sont d’un blanc grisâtre et ressemblent à des pellicules gonflées.

Même si les poux ne transmettent pas de maladies, ils sont incommodants. Comme ils ne causent pas toujours de démangeaisons n’attendez pas que ça pique! Il est conseillé de vérifier le cuir chevelu de votre enfant une fois par semaine.

Il fut une époque où la guerre aux poux était loin d’être la tâche la plus agréable en ville. Je me souviens de ma petite enfance où, durant des heures, ma mère peignait nos longs cheveux pour ensuite les enduire d’un produit qui sentait le diable. Le même rituel revenait tous les soirs… et malheur si on en parlait aux voisins. Ma mère avait l’impression que seules ses filles avaient attrapé des maudits poux et qu’elle était la seule à souffrir en silence.

J’imagine que toute les filles de la classe étaient comme nous et que toutes les mères souffraient en silence. À l’époque, on ne parlait pas de ces choses-là… Si les voisins avaient su… on aurait passé pour des gens malpropres. Tout le monde avait des poux mais personne en parlait.

Fort heureusement, les modes et les méthodes changent. Il existe maintenant, une foule de produits pur les traiter en 24 heures.

Dans le sud de la Floride, les Canadiens font affaire avec Post Haste Pharmacy, parce que la préposée, Nancy Pauzé, y parle français et qu’ils sont assurés d’avoir un très bon service.

Les poux sont un problème courant pour les enfants et leur famille. En Amérique, on estime entre 1 % et 10 % le taux d’infestation parmi les enfants qui fréquentent les écoles primaires. Les enfants en maternelle, pré-scolaire ou primaire et leur famille sont le plus souvent touchés par ce problème. Selon « Centers for Disease Control and Prevention »,chaque année, jusqu’à six millions de personnes dans le monde sont infestées par les poux.

Les poux de tête sont de minuscules insectes dépourvus d’ailes qui se nourrissent de sang humain et que l’on trouve habituellement sur le cuir chevelu, sur les cheveux et derrière les oreilles des enfants ou des adultes. Une démangeaison excessive causée par une infestation peut entraîner des infections et des plaies au cuir chevelu.

Vos enfants se grattent la tête? Passez chez Post Haste Pharmacy, ils ont tout pour enrayer les poux.

Au fait, l’histoire n’a jamais dit si Shirley Temple, la darling des Américains dans les années 40 a déjà eu ce problème…Elle était tellement mignonne !

Un must à votre agenda Showbiz

PARTAGER
Article précédentUne histoire horrible à Tampa – 84% des Floridiens appuient Bush – Désolation totale
Article suivantNouveau – Le Bureau du Québec à Miami…
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.