Home Le billet de Michèle Intense Miami

Intense Miami

621
0
SHARE






L’histoire de Miami
Si Miami a célébré son centenaire à la mi des années 90, il n’en reste pas moins que les premiers habitants à découvrir cette petite merveille remonte à plusieurs siècles et durant des années, les Espagnols ont régné sur le territoire en rois et maîtres.

Juan Ponce de León, un conquistador espagnol, est le premier Européen à avoir visité la Floride. Il découvre Biscayne Bay en 1513 et écrit dans le journal de bord qu’il a atteint Chequescha : il s’agit du premier nom enregistré de Miami. On ignore s’il a organisé une expédition à terre. Par la suite, Pedro Menéndez de Avilés et ses hommes sont considérés comme les premiers Européens à accoster à Miami. Ils visitent un village des Tequesta en 1556 et sont à la recherche du fils de Menéndez qui avait fait naufrage un an plus tôt.

A cette époque, Mayami n’était qu’un vaste marécage où l’avenir semblait très incertain. Les Indiens Séminoles occupaient le territoire, mais il fallait beaucoup plus pour faire de Mayami, une grande ville habitable. Il fallait des gens bien nantis qui voyaient juste et avaient le développement du territoire à cœur. Des visionnaires qui mettraient talents et argent au service de la communauté afin de dompter cette terre hostile et créer le petit paradis que l’on connaît tous aujourd’hui.

Ce n’est qu’à la fin du XIX e siècle que la ville connaîtra son premier envol sous l’impulsion de Julia Tuttle, une jeune femme riche originaire de Cleveland Ohio qui acheta une vaste plantation d’agrumes dans la région. Adorant l’endroit, avec son mari Frederick, Julia consacra sa vie au développement de Miami. Mais ce développement nécessitait l’amélioration de ses moyens d’accès. Bien décidée à réussir, Julia Tuttle quitta Cleveland pour Miami en 1891. Elle était alors propriétaire de 640 acres de terre à Miami et voisinait les Brickell, Flagler, Merrick et Fisher. Sachant fort bien que la ville ne pourrait jamais se développer sans moyens de transport accessibles, elle échangea la moitié de ses terres contre l’engagement de Henry Flagler d’étendre sa ligne de chemin de fer jusqu’à Miami et de l’aider à promouvoir la ville.

Flagler respecta son engagement. Le premier train entra en gare en 1896. Quelques mois plus tard, la ville de Miami fut juridiquement créée et, au début du 20e siècle, devint une petite ville et commença à s’attirer une belle clientèle.

Dans les années 1920, Miami vécut une période d’expansion intense. George Merrick le légendaire promoteur immobilier créa la ville de Coral Gables. Carl Fisher commença la construction d’hôtels de luxe, de terrains de golf et de polo. En 1926 un ouragan vint détruire toutes les constructions qui venaient à peine d’être achevées. La promotion immobilière repartit de plus belle en 1935, des hôtels et immeubles d’habitations furent édifiés pour constituer le célèbre quartier Art Déco.

Pendant la Seconde Guerre l’armée occupa littéralement la ville, si bien qu’a la fin de la guerre un grand nombre de militaires vinrent s’y installer . Le développement de Miami continua de plus belle, de superbes hôtels furent construits tels que le Fontainebleau ou l’Eden Roc.

La ville relance rapidement son économie dès la Seconde Guerre mondiale. Sa position géographique lui permet de jouer un rôle important dans la guerre contre les sous-marins allemands. Plusieurs bases militaires, centres de formation et de logistique sont aménagés dans la région de Miami. Les hôtels, les cinémas et terrains de golf sont réquisitionnés pour les besoins de l’armée. La venue de Fidel Castro au pouvoir à Cuba vint changer la donne. 500 000 cubains vinrent s’installer à Miami entre 1960 et 1980. Ils importèrent avec eux leur culture et leurs traditions, Miami changea de visage. Les vagues d’immigrations suivantes en provenances des îles et d’Amérique latine continuèrent cette transformation.

La croissance de Miami ne s’est jamais démentie et, avec le temps, le territoire est devenu auto suffisant autant en commerce, industrie, tourisme et agriculture.

Miami, c’est la ville du futur, du progrès, une ville où tout bouge à la vitesse de l’éclair.

Showbiz
Impensable de commencer la journée sans lire SHOWBIZ.

Des petites nouvelles juteuses sur le merveilleux monde des artistes et de la télévision. Ne ratez pas ça, c’est pour vous qu’on fait ça tous les jours.

Vos commentaires



SHARE
Previous articleNathalie Lajeunesse Super Show P.2
Next articlePro-Optix Vision Center
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.