Accueil Le billet de Michèle Bonheur ou calvaire !

Bonheur ou calvaire !

257
0
PARTAGER









Bonheur ou calvaire
Voilà, c’est encore une fois le temps des partys et des mononcles paquetés, des amis qui ont trop bu, des hôtes qui tremblent de peur à la pensée qu’un de leurs invités pourrait les poursuivre en justice en cas d’accident. Si pour la majorité d’entre nous, les fêtes sont une période de réjouissances, pour d’autres c’est un véritable calvaire. L’alcool ne fait pas le même fait à tous.

Boire ou ne pas boire? That’s the question ! La question n’est pas de savoir quoi faire si l’on a trop bu, mais de ne pas trop boire. Pour tous, avant de donner un party ou d’accepter une invitation, il faut réfléchir à l’élément qui risque de tout faire déraper si sa consommation n’est pas bien dosée: l’alcool.

Alors que la bière, le vin et les spiritueux seront servis par les amis, tous ont la responsabilité de bien gérer les consommations qu’ils offrent, mais aussi de bien voir à celles qu’ils consomment. Parce que la personne qui offre des boissons alcoolisées a une responsabilité de diligence et n’est pas à l’abri de poursuites judiciaires s’il y a négligence.

Il n’y a rien de drôle à prendre un coup et encore moins à avoir un compagnon de table paqueté. Personne n’a intérêt à boire avec excès. Et cet état d’ébriété peut se traduire par un mal de tête le lendemain, des excès de violence en fin de soirée, des blagues déplacées ou même faire finir la soirée à la salle de bain.

Pour les hôtes: Ne pas insister pour servir de l’alcool, arrêter le service une heure avant la fin de la soirée, prévoir des endroits pour poser les consommations, offrir de la nourriture riche en protéines et pas salée, grasse ou sucrée, disposer de boissons à faible teneur en alcool et d’eau ou éviter de servir des doubles doses, des shooters ou des mélanges gazéifiés sont quelques conseils pratiques qui peuvent faire une différence entre une soirée réussie ou une réception qui peut déraper.

Pour les invités: Un truc qui marche, c’est d’avaler une cuillérée d’huile d’olive avec un morceau de pain avant de se rendre à un party. Ce conseil a été suivi à la lettre en Europe, particulièrement en Pologne et chaque fois, c’est infaillible. L’huile flotte dans l’estomac et en tapisse les parois, empêchant l’alcool de bien pénétrer dans l’organisme et de monter au cerveau.

Sur ce, un très beau temps des fêtes !

Showbiz
Impensable de commencer la journée sans lire SHOWBIZ. Des petites nouvelles juteuses sur le merveilleux monde des artistes et de la télévision. Ne ratez pas ça, c’est pour vous qu’on fait ça tous les jours.

Vos commentaires




PARTAGER
Article précédentTarte au chocolat En cas d’accident Souliers $8.88 Port Everglades
Article suivantCamillus House Gono en cadeau Tarte au chocolat En cas d’accident Soulier $8.88
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.