Home Le billet de Michèle Au sujet du mariage

Au sujet du mariage

533
0
SHARE







Au sujet du mariage
Vous songiez à vous marier à un Américain pour obtenir une citoyenneté américaine? Lisez bien ceci avant de vous engager. Rien n’est jamais acquis.

Se marier sur la plage les pieds dans le sable peut sembler romantique, mais comme le dit le vieil adage, qui prend mari prend pays, ce qui n’est pas nécessairement rose tous les jours. Soit, mais encore faut-il que le pays veuille bien de nous.

Vous l’aurez compris, le mariage avec un citoyen américain constitue une porte d’entrée de choix pour plusieurs. Il faut comprendre toutefois que cette union n’accorde pas toujours automatiquement au postulant, la résidence permanente et encore moins la citoyenneté.

Avant de faire le grand saut, analysez bien toutes les conséquences.

Le demandeur doit être arrivé sur le sol américain en toute légalité sous peine de refus, voire de déportation. Les formulaires et documents appropriés (ex. licence de mariage, extraits de naissance, rapports d’impôts) accompagnés d’empreintes digitales et d’un certificat médical sont soumis aux autorités d’immigration américaine. Il est important, pour le postulant, de savoir qu’à moins de demander une permission spéciale à cet effet, il ne peut sortir du pays tant qu’il n’a pas été statué sur sa demande.

Toute personne mariée depuis moins de deux ans se voit accorder, éventuellement, une résidence permanente conditionnelle. Conditionnelle à ce que le mariage soit de bonne foi.

Et malheur à celui qui outre passe cette consigne. Echanger des voeux prendrait alors une connotation pour le moins déplaisante et une amende pouvant aller jusqu’à 250 000$ ou 5 ans de prison attendent le ressortissant américain ayant voulu se prêter à ce petit jeu. Quant à son partenaire (homme ou femme), la déportation et l’interdiction de séjour le guettent.

Ce n’est qu’une fois que la bonne foi des mariés est établie, soit deux ans après l’obtention de la résidence permanente conditionnelle, que ceux-ci devront demander à l’élimination de l’aspect conditionnel du statut de demandeur.

Encore faut-il être vigilant car, en l’absence de demande, la résidence du conjoint se termine automatiquement avec les conséquences que l’on devine.

Showbiz
Impensable de commencer la journée sans lire SHOWBIZ.

Des petites nouvelles juteuses sur le merveilleux monde des artistes et de la télévision. Ne ratez pas ça, c’est pour vous qu’on fait ça tous les jours.

Pour me joindre
L’horoscope de Gabrielle


SHARE
Previous articleMaxim Farago
Next articleAu Burger King
Michèle Sénécale
Journaliste depuis près de 50 ans, Michèle Sénécal a fait ses classes avec des grands du monde de l’édition de l’époque comme Yves Michaud, Jean-Charles Harvey, Edward Rémy, André Robert. Travaillante acharnée, elle a touché à tout dans le métier. Des affaires sociales au milieu du show-business, elle a toujours roulé sa bosse. Durant son parcours, elle a dirigé des publications chez Québecor, collaboré au Journal de Montréal et compte à son actif, quelque 250 histoires d’amour pour les magazines Québecor de l’époque. En semi retraite, elle rédige la chronique Showbiz dans Planète Québec depuis les débuts du magazine et, avec Yvonne Courage, elle a fondé Destination Soleil, un cyber magazine sur la Floride en novembre1999.