Accueil La blague du jour Recherche au supermarché

Recherche au supermarché

37
0
PARTAGER

Novembre, le mois de la déprime?
Pas pour nous!

On a décidé de hurler de rire.
De nous défoncer!

Gagnez une méga bouteille de bière La Fin du Monde, 3 litres!
Pour participer, il suffit de nous envoyer une blague.
Si nous la publions, ça vous donne une chance de participer au concours. Autant de blagues publiées, autant de chances!
Le concours commence le 1er novembre et se termine le 30 novembre.
À bas la déprime!
* Pour le Canada seulement. À cause du poids COLOSSAL de la bouteille, nous ne pouvons livrer qu’au Canada seulement.

Voici la COLOSSALE BOUTEILLE !

Comment il faut batailler ferme pour ouvrir cette
FIN DU MONDE…
Mais oui, mais oui, on s’amusait ferme!
http://unibroue.com/produits/fin.cfm

Recherche au supermarché
Un homme se promène d’une façon erratique dans un supermarché. Il est tellement préoccupé qu’il entre en collision avec un autre homme ayant le même comportement.
– Excusez-moi monsieur, j’ai la tête ailleurs. Je cherche ma femme.
– Aie ! Moi aussi je la cherche. De quoi elle a l’air la vôtre
– Elle s’appelle Vanessa. C’est une belle blonde, qui mesure 1m75, cheveux en bas de l’épaule, vêtue d’une jupette près des fesses, un soutien-gorge noir en dentelle bien garni. Et elle a toujours un sourire des plus charmeurs… Et la vôtre, de quoi a-t-elle l’air ?
– Oublie la mienne, on cherche la tienne!

Un peu plus loin
Un autre homme, toujours au même supermarché, s’approche d’une très belle femme et lui dit:
– J’ai perdu ma femme ici, dans ce supermarché. Puis-je discuter un petit moment avec vous?
– Bien sûr, mais pourquoi?
– C’est facile. Chaque fois que je parle à une jolie fille, ma femme réapparaît de nulle part !

Un envoi de Guy Bordeleau

Allo, chéri?
Cela se passe dans un sauna. Quelques hommes en tenue légère discutent, quand tout à coup, un cellulaire se met à sonner.
– Allo, chéri, tu es au sauna?
– Oui, ma chérie
– Chéri, tu ne vas pas me croire, je suis devant un magasin de fourrures, ils ont un vison. Magnifique, de toute beauté, à un prix. Incroyable!
– Combien le vison, ma chérie?
– Donné, mon amour, donné: 5 000 $. Tu te rends compte?
– Mais tu en as déjà des manteaux ma chérie!
– S’il te plait, chéri, il est vraiment superbe!
– Ok, ok… Vas-y, achète-le ton vison.
– Oh, merci mon amour. Dis, je ne veux pas t’embêter mais, tu sais, en passant devant le concessionnaire Mercedes tout à l’heure, j’ai vu le dernier coupé. Il est beau. magnifique! En plus, j’ai parlé au vendeur, et celui en exposition est tout neuf, intérieur cuir, peinture dorée.
Je ne veux pas abuser de ta gentillesse, mais qu’en penses-tu?
– Chérie, tu exagères, on a déjà des voitures!
– Tu m’avais promis un jour qu’on aurait une coupée!
– Combien?
– Tu ne vas pas me croire, mon chéri, ils nous la laissent à 85 000$, et avec toutes les options!
– Bon, ok, ok, on a de l’argent, vas-y, prend là ta voiture !
– Mon amour, je t’aime, c’est merveilleux la vie avec toi! Dis! J’abuse, mais tu te souviens de notre petit voyage sur la Côte d’Azur? Tu te rappelles la maison des Cohen avec la piscine, le tennis, tu sais qu’elle est en vente? Je l’ai vue annoncée sur Internet!
Et si on l’achetait pour avoir un pied-à-terre en France?
– J’y avais pensé déjà, oui. Tu me dis qu’elle est en vente?
– C’est vrai, chéri, tu y as pensé? Tu sais, elle n’est vraiment pas très chère, et quelle classe!
– Combien elle vaut?
– Elle est affichée à 327 000 Euros, mon amour!
– Ok Allons-y! Mais pas plus de 325 000 Euros
– Mon amour, c’est le plus beau jour de ma vie!
Tu es merveilleux. Je t’aime, vivement ce soir!
– À ce soir, ma chérie.

Le gars raccroche, lève la main et crie :
– IL EST À QUI, CE CELLULAIRE ?

Un envoi de Bob Fetterley

Vite, ça presse!
Dans un bar, un gars complètement saoul demande les toilettes au barman qui lui indique par des «au fond, à gauche puis à droite».
Le gars s’y rend, ouvre la porte et là, stupéfaction, il voit une toilette en OR!
Le plaisir est à son comble et le gars décide d’y mettre le paquet.
Le lendemain l’ivrogne rencontre un ami et lui raconte qu’il a déféqué dans des toilettes en or en lui précisant où se trouve le café.
Incrédule, le copian se rend quand même dans ce bar pour vérifier.
Arrivé devant le barman, il demande :
– Où sont vos toilettes en or?
Le barman, tournant son regard de l’autre côté du bar:
– Hé, Raymond, j’ai trouvé celui qui a chié dans ton saxophone.

Un envoi de Ginette Mallette

Le Père Joseph
En fin d’après-midi, le père Joseph rend visite à son copain de promo, l’abbé Martin. Il se confie à lui :
– J’en ai MARRE de cette vie vertueuse que notre sacerdoce nous impose. Ce soir, j’ai envie qu’on aille faire la fête tous les deux. On fera la java, on boira, tout ce qu’on a toujours voulu faire mais qui nous est interdit parce qu’on est des curés, on le fera! Qu’est-ce que t’en penses?

– Mais tu es fou ? C’est une petite ville ici et tout le monde se connaît. En plus, même si ils ne nous connaissent pas, les gens vont nous repérer avec nos habits de curés.
– Ne sois pas si bête, on ira dans une autre ville où personne ne nous connaît et on s’habillera comme tout un chacun.

Finalement, après avoir insisté, Joseph parvient à emmener son copain Martin. Les voilà partis à une centaine de kilomètres de là, dans une grande ville connue pour la chaleur de ses nuits. Sur place, ils font la fête comme des pros. Lorsqu’ils sont de retour chez eux, sur le coup des 6 heures du matin, Martin s’angoisse :
– Je viens juste de penser à un truc. Il va falloir se confesser de tout ça.
Mais Joseph a trouvé la parade une fois encore
– Calme-toi. Cet après-midi, tu iras au confessionnal. Je serai là pour t’écouter confesser tes pêchés et t’absoudre. Ensuite on intervertira les rôles. D’accord?

Martin est d’accord. Et tous les deux s’endorment, l’esprit serein.
L’après-midi, Martin est le premier à se confesser.
« Mon père, pardonnez-moi car j’ai pêché. Avec un ami à moi, nous sommes sortis la nuit dernière, et nous nous sommes conduits comme de vrais débauchés. Nous avons bu de l’alcool jusqu’à nous rendre ivres, nous avons été grossiers, et nous avons eu des rapports charnels avec des prostituées! »

Joseph lui répond :
– Dieu est bon et indulgent, aussi le serai-je avec toi ; Tu réciteras 5 Notre Père et 5 Je Vous Salue Marie, et tes pêchés seront absous.

Un peu plus tard, c’est au tour de Joseph de se confesser, et à Martin d’absoudre.
Joseph s’installe et commence à se confesser. Il raconte tout en détail, puis il attend la sentence de son ami Martin. Après une pause, Martin lui répond :
– Je ne le crois pas! Tu oses encore te dire prêtre après tout ce que tu as fait cette nuit!?! Tu me réciteras 500 Notre Père et 500 Je Vous Salue Marie, puis tu donneras tout l’argent des quêtes du mois à venir au Bureau d’Aide Social de la ville, tu n’oublieras pas non plus de faire 5 fois le tour de l’église à genoux en demandant son pardon à Dieu. Lorsque tu auras finit tout ça, tu reviendras me voir, et là on verra si je peux te donner l’absolution… Mais je ne te garantis rien!
– QUOI!?! hurle Joseph très choqué. Tu oublies qu’on avait un accord
– Hé, ce que je fais en dehors du boulot, c’est une chose, mais je prends mon travail très au sérieux.

Un envoi de Jackie Gauthier

PARTAGER
Article précédentMad Fire
Article suivantGalaxy Title & Escrow
Destination-Soleil
Notre mission : Vous faire connaitre ! Destination Soleil imbattable Toujours No 1 en Floride 1551255 hits du 1er au 30 mars 2017 90 610 visiteurs uniques 519 893 pages lues Notre objectif : Accompagner notre clientèle sur le chemin de la réussite, et de faire de leur satisfaction notre priorité ! Yvonne Courage USA : 561-372-2539 CAN: 514-400-1333 Maison de la Floride Rep. Autorisé de PLANÈTE QUÉBEC Contactez-nous: passionfloride@gmail.com