Home Flash floride Fast Food et Salades Hausse du mazout Volontaires demandés

Fast Food et Salades Hausse du mazout Volontaires demandés

717
0
SHARE


Salades et fast food
Les franchisés de restaurants de fast food de la Floride crient victoire depuis qu’ils ont eu la bonne idée d’introduire la bouffe santé à leurs établissements au lieu de présenter les éternels combos et trios aux calories vides.

À Orlando, Gary Oerther, propriétaire de 19 restaurants Mc Donald’s a vu son chiffre d’affaires quadrupler en quelques mois. Selon lui, l’idée d’introduire des salades appétissantes et nourrissantes fait toute la différence. La nouvelle salade Premium avec la vinaigrette de Paul Newman est particulièrement populaire à un prix ridiculement bas selon les experts.

Même son de cloche chez les franchisés de Burger King à Miami. Les offres de repas à 210 calories composés d’une salade césar et de poulet grillé retiennent le public. Au début, les nouveaux menus attiraient davantage la clientèle féminine, mais, au fil des mois, on a constaté que les hommes étaient de plus en plus nombreux à commander ces repas.

Partout, les proprios constatent une hausse du chiffre d’affaires. On ne peut plus les taxer de contribuer aux mauvaise habitudes alimentaires des Américains…

Hausse du prix de l’essence
Avec Katrina, les consommateurs de la Floride peuvent s’attendre à une hausse du prix de l’essence de plus de 45 cents du gallon d’ici quelques jours. Le prix d’un gallon d’essence pourrait grimper jusqu’à 4.00 $ le gallon selon le Sun Sentinel.

Du jamais vu dans l’histoire. Jusqu’à maintenant, les prix se stabilisent autour de 2.62$.

Mais est-ce vraiment Katrina qui fait grimper les prix de l’essence ou si, de toute façon, tout n’était pas prévu par les pétrolières, la bourse et la spéculation boursière? Le pétrole c’est ce qui fait tourner l’économie, quand les coûts augmentent, le coût de la vie augmente.

À Montréal, le prix d’un litre d’essence se situe à 1.45 $. Dans Broward en Floride, les résidents sont priés de limiter leur consommation d’essence pour économiser l’énergie. Ce eui fait se précipiter de nombreux automobilistes dans les stations-service. Certains détaillants ont fait grimper leur prix à 3,69$ américains le gallon.

D’autre part, selon le département américain de l’Énergie, certaines raffineries de pétrole pourraient rester fermées pendant des mois en raison des dégâts causés par l’ouragan Katrina.

Shell a annoncé que sa plateforme Mars, qui produit 147 000 barils de brut, avait subi des dégâts en surface et qu’elle devrait restait fermée. De plus, neuf grosses raffineries de la région de La Nouvelle-Orléans, sous l’eau, sont hors service. Elles représentent 11% de la capacité totale de raffinage aux États-Unis.

Cette hausse vertigineuse du prix de l’or noir nous fait croire que les gens vont de plus en plus transiger par Internet pour s’éviter des coûts faramineux en affaires. Et bien sûr, attendons-nous à une hausse du prix des billets d’avion et du coût de la vie. C’est toujours au consommateur qu’on refile la facture.

À Washington, on commence à murmurer le mot récession et à croire que les taux d’intérêt vont grimper à 25%. Avons-nous dit récession? Hélas oui. La situation est très inquiétante et l’hiver s’annonce dur.

Au Québec, les gens ont découvert un bon moyen économique pour faire rouler l’auto. De l’huile à patates frites et croyez le ou non, ça marche.

Volontaires demandés
Le président le dit, Katrina est la pire catastrophe des États-Unis et le pays tout entier se mobilise pour aider les 40 000 personnes hébergées dans 200 abris. Quelque 25 000 réfugiés de l’ouragan pourraient devoir se réfugier à l’Astrodome, à Houston, au Texas. Plus d’un million de personnes sont privées d’électricité, en Louisiane, au Mississippi et en Alabama.

Les autorités sont toujours à la recherche de volontaires afin de venir en aide aux sinistrés. On a besoin d’un minimum de 1000 bénévoles immédiatement.

Les volontaires recevront une formation à Orlando en Floride ainsi que dans le Maryland et en Georgie.

Dans une déclaration George Bush a aussi indiqué qu’il est clair que l’impact de Katrina aura des répercussions bien au-delà des États touchés.

De plus, le Pentagone a mobilisé l’une des plus importantes opérations de secours de l’histoire du pays, avec quatre navires militaires en route pour les régions sinistrées des côtes du Golfe du Mexique, transportant eau potable et fournitures de première urgence.


Maxi Quiz Floride


Un must à votre agenda Showbiz