Home Flash floride Assurances Yves Boutin en Floride – Manif dans le Young Circle –...

Assurances Yves Boutin en Floride – Manif dans le Young Circle – Ouf ! Pas trop de peau – Grosse poursuite contre un gynéco – Les profs haussent le ton – L’immmigration change de visage – Bouge mon lapin

656
0
SHARE

Assurances Yves Boutin en Floride
Marcel Bruneau et Yves Boutin de la compagnie Assurances Yves Boutin séjourneront à Hollywood du 4 au 11 mars. Pour les rejoindre, 954.547.0575 ou toujours au 1.800.500.8041.

Du nouveau pour les Canadiens, ils peuvent désormais couvrir les maladies préexistantes tel que diabète, cholesterol, haute tension. Demandez une cotation et réglez vote problème.

Il ne s’agit pas d’une assurance voyage, mais bien d’une assurance pour les Canadiens établis ici en permanence.

Manif dans le Young Circle
Munis de leur serviette de plage, de chaises, environ 150 personnes se sont réunies dans le Young Circle de Hollywood samedi pour protester contre la guerre en Irak et demander à Bush de ne pas agir.

On vendait des tee-shirts disant qu’on ne voulait pas la guerre, des musiciens ont diverti le public, ce même public qui déclarait qu’il était de leur devoir de manifester.

Montre pas trop de peau
Plus de 500 000 adeptes de la moto sont présentement à Daytona Beach pour le Bike Week annuel.

Des gens qui dépensent et font tourner l’économie. Beaucoup d’argent pour le Volusia County. Le Bike Week rapporte quelque 260 M$ dans les coffres de la ville. Ce n’est certes pas à dédaigner. Sauf, qu’il est permis de se demander si tout les profits découlent de l’événement en soi ou des amendes qu’on s’ingénie à donner pour des niaiseries.

Car les amendes sont très fortes. Si vous montrez un peu trop de peau, (rop de peau selon les officiels pourrait vous coûter 106 $ de pénalité), oublier de porter une protection pour les yeux 44$, être pris avec de l’alcool, 53$. On rappelle que l’âge légal pour prendre de l’alcool en Floride est de 21 ans.

Des lois complètement ridicules et imbéciles. C’est tout de même pas pépé à 75 ans qui va dépenser beaucoup au Bike Week…même si Pépé est un grand adepte de la moto. Faut quand même pas écoeurer le peuple au-delà de la limite permise par la décence.

Et c’est quoi montrer trop de peau ? Personne le sait…sauf le policier en devoir.

Le maire de Daytona Beach, Bud Asher souhaite que la loi sont amendée au plus vite…

Poursuite qui rapporte 280 000$
Vendredi dernier, une femme s’est vue accorder 280 000$ suite à une poursuite judiciaire qu’elle avait entamée contre son gynécologue. Le jury n’a mis que 50 minutes à délibérer.

En 2000, Kathy Murphy a intenté la poursuite contre le Dr. William Charles Leach 52 ans propriétaire de Florida Family Care à East Naples, l’accusant d’agression sexuelle durant un examen de routine en 1999. En cour, madame Murphy a déclaré être maintenant très craintive et ne veut plus visiter un gynécologue mettant ainsi sa vie en danger.

Elle a reçu 30 000$ en prestation compensatoire et 250 000$ pour dommages punitifs.

Aucune charge criminelle n’a été retenue contre le Dr. Leach, mais il a perdu son droit de pratique et aurait quelques causes pendantes dans son dossier pour agressions sexuelles. Il a vendu sa clinique il y a trois ans.

Le montant est énorme. Pas pour rien que les gynécologues paient jusqu’à 350 000$ par année de prime d’assurances…

Les profs haussent le ton
Les profs en ont assez et réclament une augmentation. De son côté, le gouvernement prétend qu’il n’a pas d’argent. Les profs haussent le ton. La Florida Education Association répète qu’il n’y a pas d’excuses, que le gouvernement n’a qu’à gratter ses fonds de tiroirs. Le salaire moyen d’un professeur en Floride est de 40 000$ alors qu’il est de 45 000$ partout ailleurs.
On parle de leur donner 2500$ d’augmentation par année pour les trois prochaines années…

Bouge mon lapin
Depuis quelques semaines, le Miami International Airport a des problèmes. Environ 500 lièvres ont décidé de camper près des avions empêchant ainsi la circulation des mastodontes normalement. Et, comme les petites bêtes courent vite, il est pratiquement impossible de les piéger.

On pense à les tuer, mais tous les groupes pour la protection des animaux poussent des hauts cris. Le PETA ne veut pas en entendre parler et recommande que les lièvres soient envoyés au Metrozoo, mais le zoo réplique qu’il n’en veut pas et que la seule façon de s’en débarrasser était de leur tirer une balle.

A l’aéroport de Miami, il y a toujours eu des ennuis avec les oiseaux, mais maintenant, ce sont les lièvres qui menacent la sécurité du public.

L’immigration change de visage
Les longues files d’attente sur Biscayne Boulevard en vue d’obtenir un visa, une green card ou une citoyenneté américaine sont terminées. INS Internal Revenu System, tel qu’on le connaît depuis 69 ans, sont terminées. INS ferme ses portes ce soir. INS n’existe plus. L’agence et ses 36 000 employés est chose du passé.

En Floride du Sud, INS a été accusée de tous les maux de la terre. Le département est désormais remplacé par plusieurs agences chapeautées sous le nom de Homeland Security et ayant pignon à plusieurs endroits.

Sur Biscayne Avenue, les gens avaient beau arriver à 4 heures du matin et attendre, ils n’étaient jamais assurés de passer. Avec les nouveaux bureaux, on espère satisfaire tout le monde, sans pour autant assouplir les critères d’admissibilité. Au contraire, il sera de plus en plus difficile d’obtenir une green card ou une citoyenneté.

Mais, avant de fermer définitivement les portes, 8200 personnes ont prêté serment le mardi 25 février. Des gens qui ont enfin réalisé leur American Dream.

La haine des Américains
La haine que les Américains développent envers les Français et tout ce qui est « french » depuis qu’on sait que la France n’appuie pas Bush dans le conflit avec l’Irak, augmente de jour en jour. A un point tel qu’un commissaire d’une ville de Palm Beach, Burt Aaronson veut faire changer un tas de noms français au menu de plusieurs restaurants. Selon sa suggestion, les fameuses french fries deviendraient des freedom fries ou american fries.

Mais le pauvre rencontre de l’opposition. Plusieurs gérants de restaurants ont répondu que son idée était passablement insignifiante. Par contre, d’autres ont décidé que les noms français seraient bannis des menus.

Rien n’empêche que la résolution sera présentée au conseil de ville le 11 mars.

Maxi Quiz Floride.
SHOWBIZ