Artisanat en fête révèle le talent de nos créateurs

Artisanat en fête révèle le talent de nos créateurs

61
PARTAGER SUR


Artisanat en fête révèle le talent de nos créateurs

Le week-end prochain, les acheteurs découvriront ou redécouvriront l’immense talent des artisans haïtiens à l’occasion de la quatrième édition de Artisanat en fête. Ce rendez-vous majeur du secteur promet de drainer une fois de plus des milliers de participants au Parc Historique de la Canne à Sucre. Les créateurs et artisans promettent de faire éclater mille formes et couleurs pour le plaisir des visiteurs.
Haïti: La quatrième édition d’Artisanat en fête se tiendra les 21 et 22 octobre 2011 au Parc historique de la Canne à sucre, à Tabarre, a confié Frantz Duval, coordonateur de l’événement. « Cela s’annonce bien, nos artisans n’ont jamais été aussi créatifs et aussi talentueux. Ils attendent fébrilement l’ouverture de la foire», a-t-il révélé, fier de l’existence de cette plate-forme, de ce rendez-vous annuel permettant d’établir le contact, sans intermédiaire, entre les artisans et le public.

Quelque 200 exposants qui façonnent les plus beaux produits utilitaires, décoratifs, ou de l’artisanat d’art seront sur le site lors de Artisanat en fête. Les produits de ces artisans, créateurs – souvent anonymes – se vendaient déjà. Mais, Artisanat en fête leur offre un cadre idéal, une grande visibilité et une formidable machine de promotion.
«Depuis des années la majorité des artisans qui exposent étaient de vraies vedettes de leur métier. Cependant Artisanat en fête les a révélé au grand public et nos artisans ne sont plus les peintres de chef-d’oeuvre qu’il ne signent pas», a souligné Frantz Duval.
«Ceux qui viennent à Artisanat en fête ont la chance de rencontrer les artistes qui réalisent les produits qu’ils offrent en cadeaux ou qu’ils ont sous les yeux tous les jours dans leur maison», a encore déclaré Duval avant d’égrener d’autres avantages offerts aux artisans.

Les membres de l’Institut de Recherche et de Promotion de l’Art haïtien (IRPAH), qui paient déjà leur cotisation à cet institut, bénéficient d’un accès gratuit, reçoivent une tente et de l’aide pour la décoration. Ils reçoivent, grâce à la Unibank, des services financiers et un accès au crédit avant la foire en vue de financer leurs productions. Tous les exposants ont accès aux services de la Unicarte au cas où des clients paient par carte de crédit (la Unicarte offre en sus 10% de rabais à ses clients), a expliqué Frantz Duval, rappelant qu’à l’issue de l’événement un catalogue de luxe sera édité avec le répertoires de tous les artisans des différents champs de création.

Depuis son lancement, Artisanat en fête est rendu possible grâce au support de la Digicel qui présente l’événement. D’autres entreprises dont le Rhum Barbancourt, la Brasserie La Couronne, la Peace Dividend Trust soutiennent la foire.
Des institutions publiques comme le ministère des Affaires Sociales et du Travail et l’Ambassade de Taiwan en Haïti apportent aussi leur contribution.
«Avec la mise en place du nouveau gouvernement, nous espérons que les supports aux artisans iront croissants. Le secteur à un formidable potentiel et crée des milliers d’emplois à travers tout le pays», avance le coordonateur de l’événement.
Quand Le Nouvelliste sur recommandation de la Fondation Canez Auguste s’est joint à l’IRPAH en 2008 pour lancer Artisanat en fête certains y voyaient surtout le côté folklorique d’un secteur porteur à potentiel élevé.
Depuis, se réjouit Duval, on se rend compte que les produits artisanaux haïtiens sont de belles cartes de visite pour le pays. L’intérêt pour l’artisanat de la fondation Clinton, de Macy’s, de Donna Karan est salué par Frantz Duval. « Ces vitrines prestigieuses sont très utiles au secteur », a-t-il poursuivi.

Le compte à rebours est déclenché. Le rendez-vous est arrêté entre les artisans et le public. L’accès au site nécessitera l’achat d’une carte de 300 gourdes. Cette carte d’entrée est un sésame généreux: 150 gourdes seront déductibles sur le premier achat, 50 gourdes de crédit téléphonique sont offertes par la Digicel et la Brasserie la Couronne offre une gazeuse à chaque participant.

Roberson Alphonse
ralphonse@lenouvelliste.com